Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller au contenu Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Vous êtes ici :

Logo du quarantième anniversaire de l’Office des personnes handicapées du Québec.

Jalons de l'histoire de l'Office

Par l’adoption de la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en 1978, le gouvernement créait par la même occasion un tout nouvel organisme gouvernemental, l’Office des personnes handicapées du Québec. Il lui donnait alors comme mission de veiller à la coordination des services dispensés aux personnes handicapées, de les informer et de les conseiller, de promouvoir leurs intérêts et de favoriser leur intégration scolaire, professionnelle et sociale. Regard sur les quarante ans de l’Office et sur sa contribution à l’évolution de la situation des personnes handicapées au Québec.

Création de l'Office (1978)

Bien avant l’adoption de la Loi, l’idée de mettre en place un organisme gouvernemental dédié aux personnes handicapées avait fait l’objet de nombreux échanges, notamment avec les représentants du milieu associatif des personnes handicapées. On s’interrogeait sur le rôle possible d’un tel organisme et sur sa fonction. Le gouvernement rassure le milieu lors des consultations sur le projet de loi : il s’agira d’un organisme de petite taille, qui ne contrôlera pas la vie des personnes handicapées, mais qui agira plutôt en faveur de celles-ci, afin de les soutenir dans leur intégration à la société. Son rôle en sera particulièrement un de coordination, notamment afin de préparer une politique globale pour les personnes handicapées.

Madame Laurette Champigny-Robillard, première présidente-directrice générale de l’Office.
Portrait de madame Laurette Champigny-Robillard.

La Loi est adoptée le 23 juin 1978 et est mise en œuvre par étapes. Le 8 novembre, c’est au tour de l’Office d’être officiellement mis sur pied. On nomme madame Laurette Champigny-Robillard comme première présidente-directrice générale de l’organisation. Pour la seconder, le Conseil exécutif crée un poste de secrétaire général et nomme les premiers membres du conseil d’administration de l’Office, dont huit personnes issues d’associations représentant les personnes handicapées de diverses régions du Québec. Leur première rencontre a lieu à Montréal le 3 décembre 1978.

Le siège social de l’Office s’installe pour sa part officiellement à Drummondville à l’automne 1979. Les premiers membres du personnel de l’Office s’y installent et commencent les travaux visant à définir les objectifs de l’Office, au regard des mandats qui lui sont dévolus par la Loi.

Premiers grands chantiers (1979-1986)

La Loi détermine en effet les devoirs de l’Office. L’un des dossiers prioritaires est d’assurer aux personnes handicapées et à leur famille des services adéquats et continus, selon leurs besoins. Dès ses premières années d’existence, l’Office s’emploie donc à créer et à gérer de nombreux programmes. Certains s’adressent directement aux individus, comme les services de maintien à domicile, l’aide matérielle ou l’adaptation de véhicule. D’autres programmes visent plutôt des organismes, par exemple l’ouverture de centres de travail adapté (CTA). L’Office apporte également son concours à différents partenaires afin que soient développés des services répondant aux besoins exprimés par les personnes handicapées dans les différentes régions du Québec, que ce soit en termes de transport adapté, de ressources d’hébergement, de services de réadaptation ou d’aide à l’emploi.

À cet égard, l’Office ouvre dès 1984 des bureaux dans plusieurs régions du Québec. Ces bureaux lui permettent de soutenir également les organisations publiques régionales dans l’application de la Loi et à faciliter l’accès aux programmes pour les personnes handicapées. L’Office s’acquitte aussi de son devoir de mieux faire connaître la situation des personnes handicapées, en produisant divers outils d’information, tant imprimés qu’audiovisuels.

En 1981, dans le cadre de l’Année internationale des personnes handicapées décrétée par l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’Office dépose un projet d’élaboration d’une politique d’ensemble pour les personnes handicapées. Il mène une vaste consultation aux plans national et régional afin de vérifier l’adéquation entre les besoins des personnes handicapées et les ressources disponibles et organise une grande Conférence socio-économique sur l’intégration de la personne handicapée en décembre 1981.

Messieurs René Lévesque et Denis Lazure, lors du lancement de la proposition de politique À part…égale à Montréal.
Messieurs René Lévesque et Denis Lazure.

Fort de ces consultations, l’Office élabore une proposition de politique d’ensemble pour les personnes handicapées. Le 30 janvier 1984 a lieu le lancement de À part...égale. Cette politique d’ensemble guidera pour les années à venir les actions gouvernementales dans toutes les sphères de la vie citoyenne. Ce document, dont les orientations ont été adoptées par le gouvernement, devient ainsi un outil de planification et de décision, de même qu’un véritable cadre de référence pour faire évoluer les concepts liés à l’intégration des personnes handicapées. L’Office en fera la promotion et jouera un rôle de coordination dans sa mise en œuvre.

Consolidation et transferts (1987-1998)

Alors qu’il amorce sa seconde décennie d’existence, l’Office poursuit le développement de programmes et services destinés aux personnes handicapées. En quelques années, l’Office gère une multitude de programmes et de mesures diversifiées. L’organisation traverse en même temps une période d’instabilité. Dans la mesure où l’on souhaite responsabiliser davantage l’appareil gouvernemental, on planifie, dès 1989, le transfert des programmes vers les ministères et les organismes concernés, ce qui entraîne une réflexion quant aux autres rôles de l’Office et leur actualisation. De surcroît, l’organisation doit conjuguer avec plusieurs changements de gouvernance en un court laps de temps.

L’Office poursuit parallèlement durant ces années son travail de coordination de l’action gouvernementale et contribue à l’avancement et au développement des connaissances relatives à la situation des personnes handicapées. Par exemple, en 1992, le colloque scientifique international Dix ans de recherche à partager. Les limitations fonctionnelles et leurs conséquences sociales : bilan et prospectives, organisé à Montréal pour souligner la fin de la décennie des personnes handicapées, conduit notamment à la signature d’une entente de coopération entre l’Office et l’ONU.

Repositionnement et nouveaux rôles (1999-2009)

L’un des plus importants chantiers de l’Office au tournant du nouveau millénaire est la révision de la Loi, une réflexion d’autant plus importante que ses propres rôles y sont enchâssés. C’est en 2004, sous la conduite du ministre responsable de l’époque, Philippe Couillard, qu’est adoptée cette révision législative. La Loi devenait ainsi la Loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale. Celle-ci vise à responsabiliser davantage l’ensemble des acteurs publics et privés à poursuivre leurs efforts afin d’améliorer les possibilités offertes aux personnes handicapées de participer pleinement à la vie en société.

Pour l’Office, la nouvelle Loi se traduit par l’attribution d’un véritable rôle transversal de vigie quant au respect des principes et des règles que la Loi édicte. Tout en offrant des services directs aux personnes handicapées, l’Office doit également mener des travaux d’évaluation et de recherche et jouer un rôle déterminant en matière de conseil, de coordination et de concertation en vue d’améliorer les possibilités offertes aux personnes handicapées.

La Loi prévoit aussi l’actualisation de la politique d’ensemble À part…égale. Le Forum national À parts égales, levons les obstacles, organisé à Montréal en septembre 2006, lance officiellement les travaux de consultation de l’Office. Ces travaux mènent au dépôt de la proposition de politique À part entière : pour un véritable exercice du droit à l’égalité, qui est adoptée par le gouvernement du Québec en juin 2009. Un premier plan global de mise en œuvre y est associé, tandis que l’Office reçoit le mandat d’évaluer la politique gouvernementale.

Expertise et leadership (2010-2018)

Le début de la décennie 2010 est consacré à la poursuite de la mise en œuvre de la Loi ainsi que de la politique À part entière. L’Office suit de très près celles-ci en produisant différents rapports en plus de soutenir et de conseiller les ministères, organismes publics et municipalités afin de s’assurer que soient poursuivis les efforts pour favoriser la participation sociale des personnes handicapées. Pour donner une seconde impulsion à la réalisation de la politique, il mène des démarches de consultation avec ses partenaires, qui aboutiront à l’adoption du Plan 2015-2019 des engagements gouvernementaux visant à favoriser la mise en œuvre de la politique À part entière : pour un véritable exercice du droit à l’égalité.

L’Office retient également durant cette période deux grandes orientations stratégiques qui continuent, encore aujourd’hui, à guider ses actions, soit de favoriser l’accès à l’information et la coordination des services destinés aux personnes handicapées et leur famille ainsi que d’agir sur la réduction des obstacles à leur participation sociale. Enchâssées dans son plan stratégique 2014-2019, ces orientations lui ont permis notamment d’améliorer l’accès à l’information gouvernementale sur les nombreux programmes et services destinés aux personnes handicapées et leur famille, de maintenir la qualité de ses services directs à la population, d’améliorer le soutien-conseil offert auprès des organisations ayant à produire un plan d’action annuel à l’égard des personnes handicapées, d’influencer positivement les initiatives publiques pouvant avoir un impact sur celles-ci en plus de réaliser différents engagements d’importance, visant à atteindre les résultats visés de la politique gouvernementale À part entière.

Quarante ans plus tard, l’Office est toujours aussi actif. Ses rôles ont changé, s’actualisant pour lui permettre de conserver, décennie après décennie, sa pertinence et son efficacité. Organisme gouvernemental unique, il met à la disposition du gouvernement, de ses partenaires et des personnes handicapées et leur famille, son expertise, bâtie sur quarante ans d’interventions visant à faire du Québec une société plus inclusive.

Mise à jour : 7 décembre 2018

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.