Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller au contenu Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Vous êtes ici :

 

Texte de remplacement : Journée internationale des personnes handicapées, 3 décembre 2017.

Journée internationale des personnes handicapées

Le thème de la Journée internationale des personnes handicapées 2017 est :

« Des transformations durables pour une société inclusive ».

Des transformations durables pour une société inclusive

Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée à travers le monde chaque année le 3 décembre. Le thème retenu pour cette édition est « Des transformations durables pour une société inclusive[1] ». Ce thème met l’accent sur les changements à mettre en œuvre au niveau mondial pour réaliser, d’ici 2030, les 17 objectifs inscrits dans le nouveau programme de développement durableCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web. de l’ONU.

Ce programme est un plan d’action pour l’humanité qui vise à mettre fin à toutes les formes de pauvreté, combattre les inégalités et s’attaquer aux changements climatiques, en veillant à ne laisser personne de côté. Adopté par les dirigeants des pays membres en septembre 2015 et officiellement entré en vigueur en janvier 2016, le programme s’appuie sur des objectifs communs pour rendre les sociétés plus équitables et inclusives d’ici 2030. La participation sociale des personnes handicapées est un enjeu transversal de chacun des objectifs du programme, et celles-ci sont appelées à jouer un rôle actif, aussi bien en tant que bénéficiaires qu’agentes de changement social.

[1]   Traduction libre du thème anglais Transformation towards sustainable and resilient society for all.

Vers le haut

Penser les villes autrement

Les villes sont les plaques tournantes du développement social. En effet, on ne peut transformer le monde sans repenser le milieu dans lequel les personnes évoluent. Il s’agit d’une prémisse à des changements réellement durables. C’est pourquoi il importe de « faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables » comme le stipule l’objectif 11Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web. du programme de développement durable. À travers cet objectif, il s’agit d’encourager la création de milieux de vie permettant la pleine réalisation du potentiel humain, où les besoins des personnes handicapées seront comblés et sans que celles-ci vivent de discrimination.

Au Québec, nous sommes déjà engagés dans cette voie. En effet, depuis 2004, en vertu de la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et socialeCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web., les municipalités de 15 000 habitants et plus ont l’obligation de produire un plan d’action annuel à l’égard des personnes handicapées.

Au-delà d’une obligation légale, ces plans d’action sont un moyen privilégié pour identifier et réduire les obstacles que rencontrent les personnes handicapées dans leur quotidien. Ils permettent d’encadrer une démarche axée sur la recherche de solutions et ils favorisent la participation citoyenne par le biais du dialogue qui s’instaure entre l’administration municipale et les citoyennes et citoyens handicapés. Ces derniers deviennent alors partie prenante des démarches d’élaboration des plans d’action.

Les plans d’action ont permis à des initiatives porteuses de voir le jour, par exemple, en améliorant l’accès aux édifices municipaux et aux activités récréatives et communautaires, et en favorisant la conception d’aménagements extérieurs sans obstacles et sécuritaires pour les déplacements et le transport de toute la population.

Pour soutenir les municipalités à planifier de telles initiatives, l’Office met à leurs dispositions différents outils. Parmi ceux-ci, le Répertoire des programmes et mesures pouvant soutenir les municipalités et leurs partenaires dans la réduction des obstacles à la participation sociale des personnes handicapées fait état des programmes et mesures auxquels les municipalités peuvent avoir recours afin de réaliser leurs actions visant à accroître la participation sociale des personnes handicapées. Le recueil Vers des parcours sans obstacles : éléments à considérer pour favoriser l’accessibilité des espaces publics extérieurs, quant à lui, vise à les informer ainsi qu’à les encourager à identifier et à mettre en place des mesures afin d’aménager des environnements extérieurs sans obstacles pour l’ensemble de leurs citoyennes et de leurs citoyens.

Pour plus d’information sur les plans d’action et vous renseigner sur les mesures porteuses des municipalités à l’égard des personnes handicapées, nous vous invitons à consulter la page Web Plans d'action de l’Office.

Vers le haut

Une société plus résiliente aux catastrophes

Pour des milieux de vie réellement inclusifs, il faut que ceux-ci soient sécuritaires pour l’ensemble des citoyennes et des citoyens qui les composent. Cette affirmation est d’autant plus vraie dans un contexte où les changements climatiques peuvent entraîner un nombre croissant de catastrophes. Considérant ces risques, il importe d’adopter dès maintenant une approche préventive large privilégiant davantage la dimension humaine. Pour être efficaces, l’ONU rappelle que les mesures de réduction des risques de catastrophe doivent être conçues pour faire face à de multiples formes d’aléas dans divers secteurs et pour ne laisser aucun groupe à l’écart, dont les personnes handicapées.

Le Québec n’est pas en reste concernant la réduction des risques de catastrophe avec sa Politique québécoise de sécurité civile 2014-2024 : vers une société plus résiliente aux catastrophesCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web., qui rejoint les recommandations formulées par l’ONU.

L’Office a contribué à la mise en œuvre de cette politique en publiant un feuillet d’information destiné aux municipalités concernant les mesures de sécurité civile adaptées aux personnes handicapées. Ce document de référence rappelle qu’il est important de prévoir des mesures de sécurité civile adaptées à la situation de leurs citoyennes et citoyens handicapés. Il contient également des exemples de pratiques qui ont été mises en place par des municipalités du Québec et qui, selon l’Office, méritent d’être soulignées.

Vers le haut

Une révolution numérique pour toutes et tous

En cette ère du numérique, les nouvelles technologies, notamment les technologies de l’information, peuvent constituer un facilitateur important permettant aux personnes handicapées d’étudier, de participer activement au milieu du travail et de communiquer. C’est pourquoi l’accès pour tous à des technologies inclusives et abordables est l’une des priorités du programme de développement durable de l’ONU.

Au Québec, le Secrétariat du Conseil du trésor a élaboré des standards sur l’accessibilité du WebCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web. auxquels doivent se conformer les ministères et organismes publics. Ces standards sont destinés à permettre à toute personne, handicapée ou non, d’accéder au contenu des sites Web gouvernementaux.

Ces standards découlent de la politique L’accès aux documents et aux services offerts au public pour les personnes handicapées. Le but de cette politique est de mettre en place au sein de l’Administration toutes les conditions qui permettront aux personnes handicapées d’avoir accès, en toute égalité, aux services et aux documents offerts au public. En vertu de celle-ci, tous les ministères et organismes publics sont dans l’obligation de prendre toutes les mesures nécessaires pour qu’une personne handicapée qui en fait la demande ait accès aux documents et aux services offerts à l’aide d’un moyen de communication adapté à ses besoins. Les organisations assujetties à cette politiques sont également tenues d’adopter une approche proactive, afin d’éliminer à la base, les obstacles que rencontrent les personnes handicapées lorsqu’elles souhaitent avoir accès aux documents et aux services offerts au public. Pour vous familiariser avec cette politique, nous vous invitons à consulter la vidéo explicative que nous avons réalisée à son sujet.

Vers le haut

Des statistiques pour agir

Aujourd'hui, la planète compte plus de 7 milliards d'habitants. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus d'un milliard de personnes, soit environ 15 % de la population mondiale, ont une incapacité et, de ce nombre, 80 % vivent dans des pays en développement.

À plus petite échelle, au Québec, 9,6 % de la population de 15 ans et plus a une incapacité, ce qui représente environ 616 740 personnes. Cela dit, le taux d’incapacité augmente considérablement avec l’âge. Il passe de 3,4 % chez les 15 à 34 ans à 32,9 % chez les 75 ans et plus. Considérant le vieillissement de la population, on peut prévoir que le taux d’incapacité est appelé à augmenter au Québec. Il est donc impératif de poursuivre les actions afin de bâtir une société toujours plus inclusive qui répondra aux besoins de toutes et de tous, et ce, tout au long de leur vie.

Pour ce faire, des statistiques, telles que celles citées plus haut tirées de l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012, sont essentielles. En effet, pour mettre en œuvre les changements vers une société plus inclusive, il faut bien connaître la situation des personnes handicapées, et cela est possible grâce à la collecte d’informations statistiques à leur sujet. Ces données permettent, entre autres, d’orienter et d’élaborer plus efficacement les travaux visant la réduction des obstacles à leur participation sociale. Rappelons d’ailleurs que la collecte et l’analyse de statistiques concernant la situation des personnes handicapées font l’objet d’un article de la Convention relative aux droits des personnes handicapéesCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web. selon laquelle « les informations recueillies doivent être utilisées […] pour identifier et lever les obstacles que rencontrent les personnes handicapées dans l’exercice de leurs droits ».

Le Québec fait bonne figure à cet égard. Il importe de souligner que l’Office prépare et publie fréquemment des statistiques sur la participation sociale des personnes handicapées du Québec. Nous vous invitons à consulter à ce sujet la nouvelle collection statistique de l’Office : Les personnes avec incapacité au Québec : une collection en 8 volumes d’un portrait fait à partir des données de l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012. Vous trouvez dans cette nouvelle collection les données valides et probantes les plus récentes à propos de la situation des personnes handicapées au Québec.

Qui plus est, les données statistiques sont utiles pour bien apprécier l’état de la participation sociale des personnes handicapées et, le cas échéant, émettre des recommandations en vue de l’améliorer. C’est dans cette visée que l’Office a produit récemment des rapports d’évaluation de l’efficacité de la politique À part entière. Cette évaluation vise à juger dans quelle mesure, pendant ses cinq premières années de mise en œuvre (2009-2010 à 2014-2015), la politique À part entière a permis de réduire les obstacles à la participation sociale des personnes handicapées concernant la réponse complète à leurs besoins essentiels que sont les activités permettant de vivre à domicile, l’habitation, les communications et les déplacements.

Vers le haut

Prenez part au changement!

La participation sociale des personnes handicapées vous tient aussi à cœur? Vous désirez faire votre part pour créer une société plus inclusive? La Journée internationale des personnes handicapées constitue une occasion privilégiée de participer au changement!

Comment? Une panoplie de possibilités s’offre à vous! Soyez des relayeurs d’information, encouragez la réflexion, prenez des initiatives, mais surtout, parlez-en! C’est grâce à l’action de tout un chacun que des transformations durables sont possibles!

Voici quelques idées :

  • Annoncez la Journée internationale dans votre site Web, dans votre intranet, dans votre bulletin d’information, sur votre page Facebook ou dans les autres outils de communication de votre lieu de travail. Vous pouvez utiliser les Outils de communication spécialement préparés pour vous par l’Office!
  • Partagez votre plan d’action à l’égard des personnes handicapées et faites connaître les mesures sur lesquelles vous travaillez;
  • Faites valoir vos bons coups en matière de réduction des obstacles à la participation sociale des personnes handicapées;
  • Invitez une personne handicapée à faire un témoignage;
  • Organisez un jeu-questionnaire mettant en vedette des statistiques ou des informations liées à la participation sociale des personnes handicapées;
  • Animez une discussion au sujet de ce qu’une école, un milieu de travail ou une municipalité inclusive et accessible représente pour chacun et pour chacune;
  • Réfléchissez aux actions que vous pouvez poser dans votre communauté ou votre milieu pour réduire les obstacles à la participation sociale des personnes handicapées.

Vers le haut

Du matériel promotionnel spécialement préparé par l’Office

Égayez vos messages à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées. Choisissez un bandeau, un bouton Web ou un de nos visuels spécialement conçus pour les réseaux sociaux parmi les Outils de communication mis à votre disposition!

Vers le haut

Une petite leçon d’histoire

C’est en 1992 que l’ONU a désigné le 3 décembre en tant que Journée internationale des personnes handicapées, alors que se terminait la Décennie des Nations Unies pour les personnes handicapées (1983-1992). Depuis, chaque année, des célébrations et des évènements sont tenus dans le monde entier afin de sensibiliser la population à la participation sociale des personnes handicapées.

Vers le haut

Une journée à célébrer, mais pourquoi?

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. C’est ce que déclare le premier article de la Déclaration universelle des droits de l’hommeCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.. Des mesures doivent donc être prises, partout dans le monde, afin de favoriser l’accès à l’emploi, à l’éducation, aux soins de santé et aux autres sphères de la vie en société pour les personnes handicapées. Plus encore, tous et toutes sont invités à agir contre les préjugés et la discrimination à leur égard.

C’est la société tout entière qui profite de la participation sociale des personnes handicapées!

Vers le haut

Pour en savoir plus

N’oubliez pas de visiter la page officielle de la Journée internationale des personnes handicapées 2017Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web., dans le site Web de l’ONU. Elle vous apportera, entre autres, des renseignements supplémentaires sur le choix du thème de cette année et sur les différentes actions de l’ONU en matière de participation sociale des personnes handicapées.

Vers le haut

 

Mise à jour : 16 novembre 2017

Besoin d'aide? 1 800 567-1465.
Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.