Besoin d'aide ? 1 800 567-1465

Office des personnes handicapées du Québec

Vous êtes ici :
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Volume 15 - numéro 11 - mars 2022

ACTUALITÉS

Entrevue : des spécialistes en employabilité pour favoriser une intégration réussie et durable

Photo de madame Jocelyne Labelle, spécialiste en stratégie d'emploi - ROSEPH.

Nous diffusons actuellement une nouvelle série de vidéos intitulée « Se donner les moyens de réussir » dans le cadre de notre campagne « Entreprise inclusive. Entreprise d’avenir. ». Dans ces capsules, notre porte-parole, madame Danièle Henkel, est allée à la rencontre d’entrepreneuses et d’entrepreneurs inclusifs. Nous y découvrons les spécialistes en employabilité du Regroupement des organismes spécialisés pour l’emploi des personnes handicapées (ROSEPH) et de SPHERE Québec, qui les ont accompagnés. Comme vous le verrez, ces spécialistes sont présents pour les employeuses et les employeurs, de l’embauche jusqu’à l’intégration et au maintien en emploi de la personne handicapée. Express-O s’est entretenu avec l’une d’elles, madame Jocelyne Labelle, que vous pouvez d’ailleurs voir dans la vidéo tournée chez Métriplus. Voici un résumé de nos échanges.

Bonjour Jocelyne. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs?

Je suis consultante spécialiste en stratégie d'emploi pour le ROSEPH. Je travaille également pour Intégration-Travail Laurentides, qui est membre du ROSEPH.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le ROSEPH?

Le ROSEPH est un regroupement d’organismes spécialisés en emploi des personnes handicapées. Ce regroupement est une association à but non lucratif. Il comporte 25 organismes en employabilité pour personnes handicapées. Ces organismes sont ancrés dans la communauté au Québec où ils offrent un service, de l'intégration jusqu’au maintien à l'emploi des personnes handicapées. Il s’agit de ressources externes de Services Québec et elles sont financées par le ministère du Travail. Leurs services sont donc gratuits.

On a plus de 40 ans d'expérience comme organisme en employabilité dans toutes les régions du Québec.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les services offerts par le ROSEPH et ses membres?

L'employeur nous appelle et, à la suite de cet appel, on évalue les besoins. Les besoins d’un employeur à un autre sont vraiment différents. Le conseiller ou la conseillère en emploi va ensuite lui proposer un candidat. Donc, il y a ce jumelage entre l'employeur et un besoin de mettre en emploi une personne handicapée.

Les conseillers et les conseillères vont aussi rencontrer des candidats en situation de handicap. Ils vont les aider à faire un curriculum vitae et à se préparer aux entrevues. Bref, ils vont bien préparer leurs candidats pour qu'ils puissent avoir le maximum de chances d'obtenir un emploi.

On a aussi des agentes et des agents en intégration. Dès que la personne est mise en emploi, ils vont se diriger vers l'employeur pour offrir un service, pour maintenir et intégrer en emploi l’employé handicapé.

On s’occupe aussi de diffuser les offres d’emploi pour avoir le plus de possibilités d'aller chercher des candidats en situation de handicap.

Certains employeurs ont aussi besoin d'être sensibilisés. On va alors offrir une petite formation où on introduit le sujet du handicap.

À quoi peut s’attendre un employeur qui fait appel à vos services?

Un employeur qui nous appelle, souvent, il ne va pas trop savoir à quoi s'attendre. Il a un besoin et il se demande ce qu'on peut lui offrir. Parfois, il va avoir besoin de sensibiliser ses gestionnaires. Il peut aussi avoir besoin d'être accompagné pour différentes raisons. Par exemple, pour développer une politique inclusive. On va regarder si ses objectifs sont réalistes et comment les atteindre.

Les employeurs vont parfois aussi avoir des problématiques de maintien en emploi d’une personne handicapée. Donc, on va pouvoir leur offrir des services pour les aider en les référant à l’organisme de leur région.

Bref, ils ont une problématique, et nous pouvons leur proposer différentes possibilités.

Que diriez-vous à un employeur qui hésite à faire appel à vos services?

Aller chercher une clientèle [les personnes handicapées] qui était souvent oubliée avant, c'est vraiment une chance d'augmenter ses possibilités de main-d'œuvre. Il manque une opportunité de recruter une main-d'œuvre qui va être assidue, reconnaissante et qualifiée.

Dans le cadre de votre travail, y a-t-il une ou des histoires qui vous ont particulièrement marquées, et pourquoi?

Des histoires, il y en a beaucoup. Les histoires qui me marquent le plus, généralement, c'est quand j’offre une formation en entreprise. Il y a souvent quelqu'un qui va s’autodéclarer lui-même en situation de handicap, devant ses partenaires de travail. Ou qui va autodéclarer quelqu’un dans sa famille; un enfant ou sa conjointe. Donc, il y a comme cette grande libération de pouvoir dire que le handicap, finalement, ça peut être invisible et ça peut être vous et moi.

Il y a aussi des histoires, quand on fait des cohortes d’entrevues et qu’on présente des personnes handicapées aux employeurs. On peut présenter quatre ou cinq personnes en entrevue dans une demi-journée, par exemple. Souvent, l’employeur est impressionné de voir la qualité des candidats qu'on amène en entrevue. Donc, il voyait l’intégration en emploi comme quelque chose de « gros ». Il se rend compte que ça peut être plus simple qu’il le pensait.

Y a-t-il un message en particulier que vous souhaiteriez adresser aux employeurs et aux personnes handicapées en recherche d’emploi?

Un message à l'employeur, c'est que l'organisme en employabilité de sa région pour personnes handicapées est là pour l'aider. On ne fait pas juste placer en emploi un candidat. Après, on prend des nouvelles. Tous les services tournent autour du candidat, n'importe quand, aussi longtemps qu'il est en emploi chez cet employeur. Donc, il faut dire à l'employeur qu'on ne le laisse pas tout seul.

Pour les personnes en situation de handicap, c’est important qu’elles consultent le bon organisme pour elles. Le handicap, c’est très large. Elles doivent donc consulter les organismes en employabilité en rapport avec leurs limitations pour être les mieux conseillées.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé l’expérience du tournage chez Métriplus?

Premièrement, j'ai découvert Danièle Henkel. C'est vraiment une dame impressionnante, attachante, qui a l'humain en elle. C’est facile de créer le contact avec elle.

Sinon, chez Métriplus, ce que j'ai réalisé, c'est que dans une organisation, quand la période d'intégration est passée et qu'on arrive au maintien en emploi depuis des années, il se crée une relation employé-employeur. Par exemple, chez Métriplus, ils partagent tous les deux une passion pour le hockey.

Un maintien en emploi qui fait en sorte qu’un employé est bien dans son environnement, pour moi, c'est une réussite chez un employeur. Quand l'employé, finalement, se sent comme tous les autres avec des liens réciproques qui se créent avec le gestionnaire.

Unir les capacités de toutes et tous : le pouvoir de la mobilisation

Des milliers de personnes handicapées sont des travailleuses et des travailleurs potentiels qualifiés. Trente-quatre mille d’entre elles sont au chômage et seraient intéressées et disponibles à l’emploi. L’autonomie des personnes handicapées passe, entre autres, par la possibilité d’occuper un emploi stimulant à la hauteur de leurs talents et de leurs compétences. Elles ont ce qu’il faut pour contribuer à la croissance des entreprises d’ici et à la vitalité économique de la société.

Les employeuses et employeurs ont, pour leur part, le pouvoir de se mettre en action et d’agir pour relever le défi de l’entreprise inclusive. Bien que les entreprises soient favorables à l’embauche de personnes handicapées, plusieurs méconnaissent les ressources existantes pour les appuyer dans leurs démarches. La bonne nouvelle est qu’il existe plusieurs programmes pour les aider à intégrer et à maintenir en emploi les personnes handicapées. Ces dernières représentent assurément une valeur ajoutée pour toute organisation.

Cap sur la campagne « Entreprise inclusive. Entreprise d’avenir. »

En octobre dernier, l’Office lançait la nouvelle phase de sa campagne « Entreprise inclusive. Entreprise d’avenir. ». Avec la collaboration de la porte-parole Danièle Henkel, elle renseigne les entreprises sur l’accompagnement et les programmes d’aide à l’embauche qui leur sont offerts pour intégrer et maintenir en emploi les personnes handicapées. Elle met également en lumière toute la richesse de leurs talents.

Avec les bons outils en poche, les entreprises pourront mieux accueillir les personnes handicapées au sein de leur équipe et relever le défi de l’entreprise inclusive!

Visionnez la série « Se donner les moyens de réussir ».

Nous vous invitons à visionner les trois vidéos de la série « Se donner les moyens de réussir ».

Office des personnes handicapées du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.