Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller au contenu Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.

Allocution de madame Claudine Delvoye, Directrice de l’intervention collective régionale de l’Ouest de l’Office

Sixième rencontre provinciale du réseau Municipalités accessibles

Maison du citoyen, Saint-Eustache
Le jeudi 30 octobre 2014

Monsieur Pierre Charron, maire de Saint-Eustache,
Madame Nicole Carignan-Lefebvre, conseillère du quartier Plateau des Chênes,
Mesdames et messieurs élus municipaux,
Chers participantes et participants,

Il me fait plaisir de m’adresser à vous au nom de l’Office des personnes handicapées du Québec. 

Avec pour toile de fond, le loisir, cette journée sera une occasion d’enrichissement des connaissances, de partage de projets inspirants et de développement d’un réseau de contacts indispensables. 

Cet enrichissement de connaissances passera, entre autres, par les ateliers que vous proposeront différents partenaires qui souhaitent partager leurs réflexions et leur expertise avec nous. 

Pour le bénéfice des personnes qui seraient moins familières avec celles-ci, je vais prendre un instant pour rappeler que : 

  • l’entrée en vigueur, en 2004, de la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale a introduit de nombreuses modifications à la législation;
    et 
  • l’adoption, en 2009, de la politique À part entière témoignent de la volonté du gouvernement de résolument prendre le virage inclusif. 

À cet égard, les ministères et organismes publics ainsi que les municipalités sont directement interpelés.

Les municipalités étant le milieu de vie le plus près des citoyens, vous comprendrez que vous avez là une importante responsabilité.

Mais, outre le suivi et l’analyse des plans d’action des municipalités ayant plus de 15 000 habitants, qu’avons-nous à offrir pour vous soutenir dans votre démarche?

D’abord, dès 2004, l’Office s’est résolument mis au travail afin, notamment, de préparer le terrain devant permettre aux municipalités de s’approprier leurs nouvelles responsabilités à l’égard des plans d’action et de l’approvisionnement accessible. Plusieurs guides et outils ont été élaborés et mis à votre disposition. Notamment : 

  • Deux fois par année, nous diffusons le cyberbulletin L’approvisionnement accessible vous proposant un éventail de renseignements et d'outils en lien avec l'achat et la location de biens et de services accessibles aux personnes handicapées;
  • Toujours en matière d’approvisionnement, afin de soutenir vos démarches d’acquisition d’équipements de bureau accessibles, l’Office, en collaboration avec plusieurs acteurs du milieu, avons mis à votre disposition un autre document intitulé L’approvisionnement en biens et services accessibles. Guide d’accompagnement – volet équipements de bureau.
  • En plus du site Web de l’Office où se trouvent, entre autres, tous les renseignements concernant l’application de la Loi et la mise en œuvre de la politique À part entière, nous avons développé un autre site Web intitulé Services accessibles dont la fonction est de vous aider à mieux comprendre les différentes incapacités et à identifier vos besoins en matière de formation initiale et de formation continue pour accroître vos compétences professionnelles ou techniques en vue d’accueillir et de servir les personnes handicapées.
  • Finalement, l’Office met son personnel à votre disposition lorsqu’un soutien-conseil individuel est requis en lien avec votre plan d’action annuel ou toute autre question liée à vos obligations à l’égard de la participation sociale des personnes handicapées.  

Dix ans après l’adoption de la Loi, nous faisons le constat que l’obligation de produire des plans d’action a contribué au rapprochement des instances concernées et a créé un effet d’entraînement. 

Aujourd’hui, pour la plupart d’entre vous, l’appropriation fait place à une actualisation plus active de vos responsabilités.

Avec des enjeux plus précis, naissent nécessairement de nouvelles attentes. Nous avons entendu votre message et comprenons votre intérêt pour des outils et du soutien s’adressant davantage aux façons de faire. Nous avons la ferme intention de continuer à soutenir vos efforts de toutes les façons qui sont de notre ressort. 

Toutefois, nous ne devons ni ne souhaitons faire cavalier seul. Que ce soit en matière de soutien-conseil ou de création d’outils, nous ne revendiquons aucune exclusivité et souhaitons que les idées soient partagées pour le bénéfice de tous. 

L’Office peut certes favoriser la concertation, soutenir l’innovation et collaborer à la conception d’outils, mais il ne compte pas dans ses rangs de spécialistes de tous les champs d’application. C’est pourquoi nous privilégions les moments comme celui-ci, où l’occasion nous est donnée à tous d’examiner les enjeux sous différents angles. 

La force de notre action commune réside dans notre capacité de reconnaître le travail de l’autre et d’œuvrer en complémentarité. 

Nous devons identifier et construire des solutions ensemble!

Aujourd’hui, votre réflexion sera centrée sur le thème du loisir. Je ne vous surprendrai pas si je vous affirme que près du tiers des plans d’action des municipalités incluent des mesures dans ce secteur d’activités. 

Le bilan 2012-2013 de la mise en œuvre de la politique À part entière fait notamment état d’un total de 536 mesures destinées à accroître l’accès aux activités de loisir, de sport, de tourisme et de culture. 

Parmi celles-ci, on trouve des mesures concernant, entre autres, l’accessibilité des parcs et lieux publics, l’offre de loisirs, les bibliothèques municipales, les pistes cyclables, les plages, et les camps de jour, pour n’en nommer que quelques-unes. 

Je me permettrai ici une parenthèse pour vous faire part de notre grande préoccupation à l’égard de l’intégration des enfants handicapés dans les camps de jour estivaux. 

L’Office est d’avis que toutes les municipalités offrant un tel service devraient se doter de mesures permettant d’y accueillir également les enfants handicapés, et ce, sans que leurs parents n’aient à encourir de frais supplémentaires.

Incidemment, cette question s’est imposée dans le cadre des travaux de la Table régionale pour l’intégration en service de garde des enfants ayant des besoins particuliers au Bas-Saint-Laurent.

Pour soutenir la réflexion, l’Office a mené, en juillet dernier, un sondage à ce sujet auprès des 114 municipalités du Bas-Saint-Laurent. 

En somme, les données et commentaires analysés au terme de ce sondage témoignent de l’attitude positive des municipalités du Bas-Saint-Laurent à l’égard de la participation sociale des enfants handicapés dans leurs camps de jour.

Même si nous ne disposons pas de telles données pour l’ensemble des régions administratives, nous espérons que l’exercice, le cas échéant, nous amènerait à constater cette même attitude positive dans l’ensemble du Québec. 

Bien sûr, pour réduire les obstacles à la participation sociale des personnes handicapées dans toutes les activités de la vie municipale, l’exercice doit être entier. 

Ce que votre municipalité fait, ou ne fait pas, a un impact direct sur ses citoyens. En prenant le virage inclusif, vous faites en sorte que chaque homme, chaque femme, chaque enfant puisse participer et contribuer au développement de votre communauté.

Prendre le virage inclusif, c’est aussi appliquer cette approche à la conception et à la mise en œuvre de vos politiques familiales, de vos politiques à l’égard des aînés, ou de toute autre mesure ou disposition s’adressant à l’ensemble de la population.

L’Office vous encourage à continuer de développer le réflexe de toujours mesurer les impacts possibles de vos décisions et de vos actions sur la participation sociale des personnes handicapées. 

Parmi tout ce qui a été préparé à notre intention aujourd’hui par le Réseau Municipalités accessibles, sans présenter une recette miracle, se trouvent certainement des idées à exporter dans votre municipalité.

Les échanges qui en découleront contribueront, nous le souhaitons, à vous aider à convaincre vos homologues et à guider vos pas vers une municipalité de plus en plus inclusive.  

Je vous remercie et nous souhaite une excellente journée!

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2019 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.