Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller à l'article de Express-O Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Express-O Volume 10, numéro 10 – mars 2017

MIEUX COMPRENDRE... EN 3 MINUTES

Que signifie l’établissement de parcours sans obstacles dans les espaces publics extérieurs?

La notion de parcours sans obstacles réfère à la possibilité de se déplacer, dans un environnement donné, sans rencontrer d’embuches ou être obligé de modifier notre trajectoire. Cette notion s’applique à l’échelle d’un quartier, d’une municipalité ou sur de plus grandes distances, d’un point de départ d’un déplacement jusqu’à destination. Le but recherché est que l’ensemble des citoyens puissent s’orienter et se déplacer, dans différents milieux, de façon autonome, sécuritaire et sans contraintes d’accessibilité. Établir un parcours sans obstacles permet aussi de faciliter l’accès physique aux différents modes de transport en commun disponibles.

La description de l'image se trouve dans la mise en situation ci-dessous.

Mise en situation : Une personne quitte son domicile pour se rendre à son lieu de travail en utilisant le transport en commun. Pour réaliser son déplacement, cette personne doit utiliser différentes infrastructures publiques où elle est susceptible de rencontrer différents obstacles.

La liste et la description complète des différents obstacles de cette mise en situation se trouvent dans la légende de la figure 1 du recueil.

Ainsi, l’ensemble des infrastructures publiques extérieures et des moyens de transport utilisés pour réaliser un déplacement forment une chaîne qui permet de se rendre d’un lieu à un autre. Il suffit qu’un maillon de cette chaîne ne soit pas accessible pour que l’ensemble du déplacement soit compromis. Par exemple, vous souhaitez partir de votre domicile pour vous rendre au centre communautaire le plus près de chez vous. Y a-t-il un trottoir que vous pouvez emprunter? Est-ce que celui-ci est libre d’obstacles? Est-ce qu’il y a des bateaux-pavés (descente de trottoir)? Est-ce que les intersections vous permettent de traverser de façon sécuritaire? La signalisation est-elle claire et facilement compréhensible? Avez-vous accès à une zone d’embarquement de transport en commun accessible? L’autobus l’est-il? Pouvez-vous débarquer du véhicule facilement et vous déplacer jusqu’au centre communautaire? Une fois rendu, y avez-vous accès? Si vous répondez non à l’un de ces éléments composant le trajet, il vous sera donc difficile, voire impossible de vous rendre à l’endroit souhaité.

Cet exemple démontre l’importance de parcours sans obstacles pour participer aux activités de notre communauté, pour travailler, étudier, visiter des amis, notre famille. Il démontre aussi la pertinence d’éliminer les obstacles rencontrés par les personnes handicapées lors de leurs déplacements. À ce titre, il faut leur offrir la possibilité de se déplacer partout au Québec, sans contraintes supplémentaires d’accessibilité, de temps et de coût, peu importe le lieu et les moyens utilisés. Il s’agit là de l’un des résultats attendus de la politique gouvernementale À part entière.

Comment s’en assurer? En intervenant sur l’aménagement extérieur des lieux publics : en identifiant d’abord les obstacles existants, en déterminant les solutions possibles et en mettant en œuvre des mesures correctives. Des aspects similaires doivent aussi être prévus pour tous nouveaux développements ou lors de la réfection de la voirie et des infrastructures afin de garantir leur accès aux personnes handicapées. Il faut de même tenir compte, lors de ces interventions, des équipements situés dans les endroits publics visés : bancs, fontaines, toilettes, comptoirs d’accueil, panneaux d’information, etc.

Une vision d’ensemble de l’aménagement du territoire est ici primordiale, chacun des éléments de l’environnement extérieur étant interrelié et s’influençant. L’établissement de parcours sans obstacles nécessite donc des actions concertées et coordonnées entre les différents acteurs ayant des responsabilités et pouvant intervenir en la matière. Les municipalités assujetties à la production d’un plan d’action d’annuel à l’égard des personnes handicapées peuvent se servir notamment de ce levier pour favoriser le parcours sans obstacles sur leur territoire.

Rappelons que les efforts investis pour aménager des environnements accessibles favorisent la participation sociale des personnes handicapées et profitent également à l’ensemble de la population. Adopter une telle approche en aménagement du territoire, c’est donc penser et concevoir l’environnement en fonction de l’ensemble des citoyens et des citoyennes.

Le saviez-vous?

Toutes les municipalités du Québec, de même que les ministères et les organismes publics, doivent tenir compte, dans leur processus d’approvisionnement lors de l’achat ou de la location de biens et de services, de leur accessibilité aux personnes handicapées. Cette disposition s’applique notamment aux biens et aux services liés aux aménagements publics extérieurs, comme les fontaines, les bancs, les modules de jeux et les panneaux de signalisation.

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2019 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.