Besoin d'aide ? 1 800 567-1465

Office des personnes handicapées du Québec

Vous êtes ici :
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Volume 11 Numéro 5 - septembre 2017

ACTUALITÉS

Le Québec présent à l’ONU pour la dixième Conférence des États Parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées

C’est avec honneur que l’Office, au nom du gouvernement du Québec, a accompagné la délégation canadienne dans le cadre de la dixième Conférence des États Parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapéesCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web., qui a eu lieu les 13,14 et 15 juin derniers au siège des Nations Unies, à New York. La délégation, présidée par l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Sports et des Personnes handicapées du gouvernement du Canada, était composée, entre autres, de divers représentants du gouvernement fédéral, de plusieurs jeunes handicapés et du gouvernement du Québec. Ce dernier y était fièrement représenté par l’Office.

Pour sa dixième session, la Conférence a abordé les enjeux liés à la participation sociale des personnes handicapées et aux diverses formes de discrimination vécue par celles-ci. L’importance d’établir des partenariats entre les différents intervenants afin de favoriser le développement urbain inclusif dans une perspective de développement durable a également été un thème central de la Conférence.

Durant leur séjour, les représentants de la délégation canadienne ont eu l’occasion de rencontrer des homologues d’autres pays et de participer à divers ateliers et tables rondes ayant lieu parallèlement à la Conférence. Ces présentations visaient à échanger des pratiques exemplaires pour accroître la participation sociale des personnes handicapées et à discuter des obstacles que celles-ci peuvent rencontrer. L’éventail des sujets traités fut très large. L’utilisation et la promotion des langues des signes pour les enfants ayant une surdité, l’accessibilité des environnements bâtis comme composante essentielle à une vie urbaine inclusive, l’emploi chez les personnes handicapées pour contribuer à réduire la pauvreté et l’amélioration de l’accès des personnes handicapées au processus électoral et politique furent quelques-uns des sujets abordés. Mentionnons que le Québec et la Ville de Montréal ont été cités à quelques reprises au cours de ces ateliers à titre de référence ou de comparaison.

La Convention relative aux droits des personnes handicapées en bref

  • La Convention relative aux droits des personnes handicapées a été adoptée en 2006 par l’ONU et est entrée en vigueur en 2008.
  • La Convention assure la protection et la promotion des droits et de la dignité des personnes handicapées, afin qu’elles soient traitées sans discrimination et en toute égalité.
  • Les États Parties à la Convention ont pour mission de promouvoir, de protéger et d’assurer la pleine et égale jouissance de l’ensemble des droits de la personne pour toutes les personnes handicapées.
  • Le Canada a ratifié la Convention en 2010.

Le Canada réitère ses engagements à l’égard des personnes handicapées sur la scène internationale

L’ouverture de la dixième Conférence des États Parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées s’est amorcée par des remarques préliminaires des dirigeants de différents pays représentés à l’Assemblée générale. Dans son mot d’ouverture, la ministre Qualtrough a réitéré les engagements du Canada à l’égard des personnes handicapées et a souligné l’importance que le pays accorde à leur participation sociale. La réduction de la pauvreté et la promotion des droits des personnes handicapées par le financement et la mise en place de projets humanitaires ont été citées comme des priorités clés du Canada à l’international.

Quelques initiatives porteuses du Canada ont également été mises de l’avant. Citons le Service Relais vidéo (SRV)Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web., ayant été instauré dans les dernières années pour favoriser la communication avec les personnes ayant une incapacité auditive utilisatrices d’une langue signée, et l’adhésion du Canada au traité de Marrakech en 2016, permettant ainsi son entrée en vigueur. Ce traité vise à faciliter l’accès aux personnes ayant une incapacité visuelle aux textes imprimés et aux œuvres publiées. 

Pour conclure, la ministre a mentionné la détermination du Canada à s’acquitter de ses obligations en tant qu’État Partie à la Convention et à collaborer avec le système des Nations Unies dans le but de développer des sociétés plus prospères et inclusives pour tous.

Les statistiques sur les personnes handicapées : des données essentielles

À maintes reprises au cours de la Conférence, il a été rappelé l’importance de recueillir et de disposer des données requises pour mesurer l’impact des politiques publiques sur la participation sociale des personnes handicapées. La collecte et l’analyse de données relatives à la situation des personnes handicapées font d’ailleurs l’objet d’un article de la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

À ce titre, il importe de souligner que l’Office prépare et publie des statistiques sur la participation sociale des personnes handicapées du Québec. Nous vous invitons d’ailleurs à consulter la nouvelle collection statistique de l’Office : Les personnes avec incapacité au Québec : Une collection en 8 volumes d’un portrait fait à partir des données de l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012. Vous trouvez dans cette nouvelle collection les données valides et probantes les plus récentes à propos de la situation des personnes handicapées au Québec.

L’Office invite également les autres ministères et organismes du gouvernement du Québec à collecter des données administratives relatives à leurs programmes et mesures destinés aux personnes handicapées afin de lui permettre de s’acquitter adéquatement de son devoir d’évaluation. Il s’agit d’ailleurs d’une recommandation transversale formulée dans les derniers rapports d’évaluation de l’efficacité de la politique À part entière.

Office des personnes handicapées du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.