Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller à l'article de Express-O Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Vous êtes ici :
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Volume 11 Numéro 8 - janvier 2018

ACTUALITÉS

Lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale : d’autres mesures d’intérêt pour accroître la participation sociale des personnes handicapées et briser leur isolement

Favoriser la reconnaissance des besoins d’accompagnement des personnes handicapées

Femme seule en fauteuil roulant.

Parmi les autres mesures et actions intéressantes du plan d’action gouvernemental, mentionnons la création, la mise en place et la promotion d’une carte d’accompagnement dans les domaines des loisirs, des activités culturelles et du tourisme pour les personnes handicapées. Cette action répond directement à une priorité d’intervention de la politique À part entière, soit celle visant une compensation adéquate des coûts supplémentaires reliés aux déficiences, aux incapacités et aux situations de handicap.

En plus de contribuer à accroître leur participation à de telles activités sans coût supplémentaire et réduire leur isolement social, le soutien financier gouvernemental accordé à cette mesure témoigne d’une reconnaissance des besoins d’accompagnement des personnes handicapées. Aussi, elle concrétise la proposition émanant de travaux interministériels, coordonnés par l’Office, pour la création d’une carte d’accompagnement dans ces domaines d’activités.

Plus précisément, cette carte accordera la gratuité d’entrée à l’accompagnatrice ou à l’accompagnateur des personnes handicapées admissibles, âgées de cinq ans et plus, dans les établissements participants.

Un investissement total de 586 000 $ est accordé à cette mesure. L’Office et le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur en sont les porteurs.

 

La carte d’accompagnement : le résultat de travaux coordonnés par l’Office

La carte d’accompagnement dans les domaines des loisirs, des activités culturelles et du tourisme pour les personnes handicapées est le fruit des travaux menés par l’Office, en collaboration avec les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, du Tourisme, de la Culture et des Communications ainsi que de la Santé et des Services sociaux, lesquels ont été partagés auprès des principaux représentants du mouvement d’action communautaire autonome des personnes handicapées ainsi que des organismes ayant développé une expertise en matière d’accompagnement.

Cette carte d’accompagnement remplacera graduellement la Vignette d’accompagnement touristique et de loisir.

Investir pour améliorer le logement social

Par les mesures 9 et 10 de son plan d’action, le gouvernement du Québec entend notamment améliorer l’offre de logements sociaux en investissant dans le programme AccèsLogis Québec. La mesure 12 du plan d’action est également porteuse, puisqu’elle vise à favoriser la participation sociale en bonifiant certains projets d’accompagnement de personnes vivant en logement social.

Considérant que les personnes handicapées doivent avoir la possibilité de se loger adéquatement selon leurs besoins spécifiques dans un lieu librement choisi, ces initiatives contribueront assurément à l’atteinte de ce résultat attendu de la politique À part entière.

Adapter le système judiciaire aux personnes ayant des troubles graves de santé mentale

Le Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023 compte également mieux répondre aux besoins des personnes ayant des troubles graves de santé mentale et, à cette fin, prévoit investir 300 000 $. Plus concrètement, le gouvernement compte améliorer la formation et le partage d’expertise entre les intervenants en justice et en santé mentale. Il élaborera un guide d’intervention et de meilleures pratiques dans le domaine. Le gouvernement du Québec compte également contribuer au déploiement et à l’adaptation en région des programmes de proximité, développés par le Service de police de la Ville de Montréal, en collaboration avec le réseau de la santé et des services sociaux.

Finalement, il entend documenter les pratiques innovantes sur la concertation en justice et en santé mentale.

Le plan d’action prévoit aussi appuyer une recherche universitaire sur les retombées d’un programme ou protocole d’adaptabilité et d’accompagnement en justice et en santé mentale. Cette mesure permettra de mesurer l’efficacité de programmes ou de protocoles de ce type, déjà mis en place à la Cour du Québec et dans différentes cours municipales. Elle aidera également à mettre en évidence les « meilleures pratiques » à privilégier de façon à proposer des modèles de fonctionnement pour le déploiement de projets analogues dans les autres régions du Québec.

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2019 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.