Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller au contenu de l'Express-O Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Volume 12 Numéro 2 - mai 2018

MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

Des défis et des enjeux toujours actuels


Madame Anne Hébert

Le 17 mai dernier, dans le cadre des activités de l’Université internationale d’été en déficience intellectuelle (UIEDI), j’ai eu le plaisir de partager certaines de mes réflexions sur les défis et les enjeux toujours d’actualité pour les personnes handicapées et leur famille. La préparation de mon allocution à ce sujet m’a permis de me remémorer tout le chemin parcouru ces dernières années, mais aussi de ce qu’il reste à réaliser pour permettre une participation pleine et entière des personnes handicapées à notre société. Le Québec a souhaité bâtir une société de plus en plus inclusive. Nous y avons mis les efforts collectivement et nous nous sommes dotés d’outils qui guident nos actions. La loi est venue responsabiliser davantage tous les acteurs à cet effet. La politique À part entière, tout en réitérant l’importance de cette orientation, a identifié des résultats prioritaires à atteindre pour le Québec d’ici 2019. L’an dernier, nous vous avons fait part des contenus des premiers rapports d’évaluation de l’efficacité de la politique, qui s’intéressaient à la réponse aux besoins essentiels des personnes handicapées. Je ne reviendrai pas sur les constats de ces rapports, mais force est d’admettre que notre société est, de fait, de plus en plus inclusive. Toutefois, en préparant ma participation au panel de l’UIEDI, je n’ai pu écarter un fait indéniable de mes observations : en plus de poursuivre les efforts pour concevoir des milieux toujours plus inclusifs, il reste encore à faire pour agir sur la précarité financière vécue par bon nombre de personnes handicapées, pour soutenir l’exercice des rôles sociaux, familiaux et professionnels des familles ainsi que pour leur simplifier l’accès aux nombreux programmes et services de soutien pouvant leur être nécessaires.

NOUVELLES DE L'OFFICE

La participation sociale des personnes handicapées au Québec : défis et enjeux

Bandeau de l’Université internationale d’été en déficience intellectuelle.

Comme mentionnée dans son mot d’introduction, madame Anne Hébert a pu livrer ses réflexions et ses observations sur les enjeux et les défis liés à la participation sociale des personnes handicapées au Québec lors de sa participation à une Table ronde sur les politiques sociales, dans le cadre de l’Université internationale d’été en déficience intellectuelle. Le panel de cette table ronde a réuni des conférenciers de la France, de la Belgique, du Québec et des États-Unis, dont le chercheur américain Marc J. Tassé, directeur du Centre Nisonger à l’Université de l’État de l’Ohio. Cette activité s’est tenue le 17 mai dernier, à Trois-Rivières.


ACTUALITÉS

Conciliation famille-travail : accueil favorable de l’Office pour le projet de loi no 176 

La Commission de l’économie et du travail tient du 15 au 29 mai des consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n176Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web., Loi modifiant la Loi sur les normes du travail et d’autres dispositions législatives afin de faciliter la conciliation famille-travail. Ce projet de loi prévoit, entre autres, l’augmentation du nombre de semaines d’absence autorisées pour des responsabilités parentales et l’augmentation du nombre de journées de congé pour s’occuper d’un enfant malade.

L’Office se réjouit de l’adoption du projet de loi visant l’instauration d’un revenu de base

L’Office tient à souligner l’adoption du projet de loi no 173, qui constitue une des avancées les plus marquantes des 40 dernières années afin d’agir concrètement contre la pauvreté des personnes handicapées.

Adopté à l’unanimité le 16 mai dernier par l’Assemblée nationale, il est à rappeler que ce projet de loi vise principalement à instaurer un revenu de base pour des personnes qui présentent des contraintes sévères à l’emploi. Rappelons également qu’il s'agit d'une des principales mesures du Plan d'action gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale 2017-2023, dévoilé en décembre dernier.

Intégration et maintien en emploi des personnes handicapées : une stratégie nécessaire pour guider les actions

Homme au travail en fauteuil roulant.

Le travail est un facteur important de participation sociale, tant pour les personnes avec incapacité que pour celles sans incapacité. Avoir un emploi permet d’obtenir un revenu qui préserve généralement de la précarité financière, confère un statut social, permet de vaincre l’isolement social et contribue à la réalisation du projet de vie de la personne.

Les personnes handicapées sont plus susceptibles de connaître la précarité financière étant donné qu’elles participent moins au marché de l’emploi. Les statistiques le confirment : selon les plus récentes données disponibles, au Québec, 39 % des personnes handicapées de 15 à 64 ans occupent un emploi, alors que ce chiffre se situe à 72 % pour les personnes sans incapacité[1]. En effet, les personnes handicapées se heurtent souvent à des difficultés d’intégration et de maintien sur le marché du travail. Pourtant, la plupart d’entre elles ont les capacités, avec le soutien requis, de participer au marché du travail, que ce soit à temps partiel ou à temps complet.

Dévoilement de la nouvelle politique de mobilité durable 2030

Le 17 avril dernier, le gouvernement du Québec dévoilait la Politique de mobilité durable 2030 : transporter le Québec vers la modernitéCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web..

la Politique de mobilité durable 2030 : transporter le Québec vers la modernité.

Cette politique aborde les transports collectif et actif, routier, maritime, aérien et ferroviaire, ainsi que les interventions sur le réseau routier, dans une perspective intégrée. Cette vision place le citoyen et les entreprises au cœur des préoccupations gouvernementales. Elle sera en vigueur jusqu’en 2030 et sera mise à jour périodiquement par l’intermédiaire de différents plans d’action qui permettront de maintenir le cap vers les objectifs à atteindre. Elle vise, entre autres, à faciliter les déplacements de toutes les personnes, incluant les personnes handicapées, sur l’ensemble du territoire québécois.


MIEUX COMPRENDRE

Améliorer le soutien aux familles : une priorité!

Aidante avec une jeune fille en fauteuil roulant.

Les familles et les proches sont présents à toutes les étapes importantes de la vie des personnes handicapées. Ils jouent ainsi un rôle de premier plan au quotidien auprès de ces personnes, mais aussi dans leur cheminement tant éducatif, professionnel que social.

Ce rôle occasionne une charge et une responsabilité supplémentaires, parfois non reconnues. Ces tâches peuvent devenir lourdes pour les familles et les proches qui doivent composer avec de multiples réalités et différentes situations. Cet apport des familles et des proches est essentiel, mais il n’est pas sans limites.

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.