Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller à l'article de Express-O Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Vous êtes ici :
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Volume 12 Numéro 4 - été 2018

ACTUALITÉS

Vieillir et vivre ensemble : lancement du plan d’action gouvernemental

Un Québec pour tous les âges. Le plan d'action2018-2023. Au coeur du plan économique

Le gouvernement du Québec a dévoilé le 4 juin dernier son plan d’action 2018-2023 pour soutenir le vieillissement actif : Un Québec pour tous les âges. Issu de la politique gouvernementale Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, au Québec, ce plan d’action prévoit des investissements de 12,3 milliards de dollars d’ici les 5 prochaines années pour la mise en œuvre de 85 mesures impliquant 20 ministères et organismes publics, dont l’Office des personnes handicapées du Québec.

Lors de consultations menées en 2017, les préoccupations exprimées par les aînés du Québec et les partenaires concernés ont permis de dégager des domaines d’intervention sur lesquels le gouvernement du Québec entend agir en priorité. Il s’agit des cinq priorités d’intervention suivantes :

  1. Augmenter l’appui au milieu municipal pour soutenir ses efforts d’adaptation au vieillissement de la population;
  2. Améliorer le soutien aux organismes locaux et régionaux qui favorisent la participation sociale des aînés et contribuent à l’amélioration de leur qualité de vie;
  3. Favoriser les initiatives visant à reconnaître, à accompagner et à soutenir les proches aidants d’aînés;
  4. Augmenter le nombre de personnes recevant des services de soutien à domicile et développer les services pour mieux répondre aux besoins des personnes aînées;
  5. Créer de nouveaux espaces de réflexion et de concertation entre les acteurs concernés par les défis que pose le vieillissement de la population.

Pour ce faire, le plan d’action gouvernemental 2018-2023 : Un Québec pour tous les âges réunit des mesures pour favoriser la participation sociale des personnes aînées ainsi que pour leur assurer l’accès aux soins et à un environnement sécuritaire. La plupart d’entre elles sont de nouvelles mesures touchant notamment l’engagement social, citoyen et professionnel, la solidarité intergénérationnelle, les services de soutien à domicile, l’habitation, le transport ainsi que l’accès à l’information.

Retombées positives pour la participation sociale des personnes handicapées

Rappelons que dans le cadre de l’élaboration de ce nouveau plan d’action, l’Office a soulevé certains enjeux relatifs à la participation sociale des personnes handicapées vieillissantes et à leur famille. C’est pourquoi plusieurs des mesures prévues à ce plan d’action sont susceptibles d’avoir une incidence favorable sur ces personnes, notamment au plan de l’habitation, du transport ainsi que du soutien aux familles et aux proches.

Parmi les mesures pouvant soutenir les familles et les proches, soulignons celles visant à reconnaître la contribution et l’engagement des proches aidants ainsi qu’à améliorer l’accès à l’information et aux services qui leur sont destinés, comme les services de répit, les services psychosociaux et d’appui aux tâches quotidiennes.

D’autres engagements visent à rendre les milieux de vie et les habitations adaptables, accessibles et sécuritaires. Des mesures portent plus particulièrement sur l’accroissement de l’offre de logements abordables, le soutien offert par le Programme d’adaptation de domicile ainsi que l’élargissement du crédit d’impôt remboursable pour l’achat ou la location de biens visant à prolonger l’autonomie des aînés.

Des mesures sont également prévues pour favoriser les déplacements des personnes aînées. Celles-ci accordent une attention particulière aux aménagements urbains sécuritaires, adaptés et bien entretenus ainsi qu’à la promotion de l’accessibilité universelle. Une fois réalisées, elles permettront de faciliter les déplacements quotidiens des aînés ainsi que des personnes handicapées et de toute la population, et ce, en toute saison.

Contribution soutenue de l’Office

Dans le cadre de ce plan d’action, l’Office est responsable de quatre mesures en plus de collaborer à deux autres. À cet effet, il jouera un rôle de premier plan afin de faciliter l’accès à l’information et l’accompagnement intersectoriel concernant les programmes, les mesures et les services destinés aux personnes handicapées aînées, leur famille et leurs proches. Concrètement, il continuera à établir des ententes de partenariat avec des ministères et organismes, dispensateurs de services publics et non publics, pour favoriser la fluidité de l’information et un meilleur référencement en cette matière.

Sa contribution sera aussi sollicitée pour documenter les obstacles relatifs à l’accessibilité des bâtiments où sont offerts des services à la population afin d’identifier des pistes de solution pour réduire ces obstacles.

De plus, l’Office et ses collaborateurs ministériels entendent promouvoir les initiatives porteuses en matière d’aménagement des espaces publics extérieurs sans obstacles.

De concert avec la Régie du bâtiment, il participera également à l’élaboration et à la diffusion d’un guide visant l’application des exigences d’accessibilités dans les nouveaux logements.

Pour en savoir plus sur le plan d’action gouvernemental 2018-2023 : Un Québec pour tous les âges, consultez le site Web du ministère de la FamilleCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web..

Quelques statistiques sur les personnes avec incapacité de 65 ans et plus*

  • En 2012, près du quart (23,6 %) des personnes de 65 ans et plus vivent avec une incapacité au Québec.
  • Les personnes de 65 ans et plus vivent plus souvent seules que celles de 15 à 64 ans, et ce, tant chez les personnes avec incapacité (33 % c. 22 %) que chez celles sans incapacité (28 % c. 13 %).
  • Environ le tiers (33 %) des personnes de 65 ans et plus avec incapacité a besoin d’aide pour réaliser au moins une de ses activités de la vie quotidienne de base pour les soins personnels comparativement à 18 % des personnes de 15 à 64 ans.
  • En ce qui concerne les activités de la vie quotidienne, les personnes de 65 ans et plus ont davantage besoin d’aide (comblé ou non) que celles de 15 à 64 ans (83 % c. 68 %), de même qu’elles reçoivent plus souvent de l’aide pour ces activités (93 % c. 89 %).


 

* Ces données sont les plus récentes sur les personnes avec incapacité.

Source : Collection statistique de l’Office des personnes handicapées du Québec présentant un portrait de la participation sociale des personnes avec incapacité au QuébecCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web. et réalisée à partir des données de l'Enquête canadienne sur l'incapacité de 2012.

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2019 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.