Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller à l'article de Express-O Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Vous êtes ici :
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Volume 12 Numéro 5 - septembre 2018

ACTUALITÉS

Plan d’action gouvernemental en matière de violence conjugale 2018-2023

Plan d'action gouvernemental en matière de violence conjugale

Le gouvernement du Québec a lancé le 10 août dernier le nouveau Plan d’action gouvernemental en matière de violence conjugale 2018-2023Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.. Ce plan propose 56 actions, nouvelles ou bonifiées, qui visent à poursuivre et à intensifier la lutte contre la violence conjugale. Une somme de 86 millions de dollars est attribuée à la mise en œuvre du plan d’action.

Un plan d’action qui tient compte de la réalité des personnes handicapées

L’Office se réjouit du fait que ce nouveau plan d’action accorde une attention aux besoins des groupes de la population vivant dans des contextes de vulnérabilité par rapport à la violence conjugale, dont les personnes handicapées font partie. Rappelons à cet effet que l’une des priorités d’intervention de la politique gouvernementale À part entière : pour un véritable exercice du droit à l’égalité fait expressément mention de cet enjeu, soit d’agir contre toute forme d’exploitation, de violence et de maltraitance.

À titre de collaborateur, l’Office contribuera à la mise en œuvre de quatre actions du Plan :

  • soutenir des activités de sensibilisation à la violence conjugale et à la violence faite aux femmes (action 1, sous la responsabilité du Secrétariat à la condition féminine [SCF]); 
  • développer, adapter ou rediffuser des outils de sensibilisation et d’information de manière à mieux joindre des groupes de population vivant dans des contextes de vulnérabilité par rapport à la violence conjugale ainsi que les enfants exposés à cette violence (action 2, sous la responsabilité du SCF); 
  • mettre sur pied un forum des partenaires en matière de violence conjugale (action 43, sous la responsabilité du SCF); 
  • favoriser, dans le réseau de la santé et des services sociaux, le développement ainsi que le partage des connaissances et de l’expertise sur la violence conjugale vécue par les personnes ayant une déficience (action 45, sous la responsabilité du ministère de la Santé et des Services sociaux [MSSS]).

Les objectifs du Plan d’action

Les objectifs du Plan d’action gouvernemental en matière de violence conjugale 2018-2023 visent notamment à :

  • renforcer le travail de prévention, d’information et de sensibilisation de la population;
  • appuyer et bonifier le travail de dépistage et l’intervention psychosociale;
  • améliorer les capacités d’intervention des milieux judiciaire, policier et correctionnel;
  • favoriser le développement des connaissances et le partage de l’expertise en matière de violence conjugale.

Soulignons également que deux actions du Plan d’action s’adressent plus directement aux femmes handicapées victimes de violence conjugale. Ces actions, sous la responsabilité du MSSS, visent à :

  • soutenir financièrement l’adaptation des services des maisons d’hébergement de première étape aux réalités des personnes vivant dans des contextes de vulnérabilité (action 16); 
  • assurer la continuité et la fluidité des services de soutien à domicile pour les usagères du réseau de la santé et des services sociaux ayant recours aux maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale (action 25).

Pour terminer, mentionnons que le Plan d’action gouvernemental en matière de violence conjugale 2018-2023 constitue le quatrième plan d’action depuis l’adoption, en 1995, de la Politique d’intervention en matière de violence conjugale.

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.