Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller à l'article de Express-O Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Vous êtes ici :
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

MOT DU PRÉSIDENT

Une journée mémorable


Monsieur Martin Trépanier

Cette édition d’Express-O marque une journée mémorable : le 40e anniversaire de fondation de l’Office. En effet, le 8 novembre 1978, l’Office, créé dans la foulée de l’adoption de la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées, voyait officiellement le jour.

Le gouvernement avait retenu dans les travaux d’élaboration de la Loi l’importance de mettre sur pied un organisme gouvernemental dédié à l’intégration sociale des personnes handicapées. Bien entendu, il existait déjà à l’époque des associations qui militaient en faveur des personnes handicapées, qui faisaient des représentations pour que soient reconnus leurs droits et que soient développés davantage de services à leur égard. Dans ce contexte, pourquoi mettre en place un office gouvernemental?

Premièrement, parce que le gouvernement souhaitait une entité en son sein qui puisse coordonner et soutenir les actions gouvernementales ainsi qu’influencer le développement de services dédiés aux personnes handicapées. Étant dans l’appareil gouvernemental, l’Office pouvait ainsi - et il le fait encore - utiliser les mécanismes propres aux ministères et aux organismes publics pour conseiller le gouvernement ainsi que pour élaborer et voir à la mise en œuvre de mesures concertées et novatrices. Il était voulu aussi que le nouvel organisme puisse favoriser la promotion des intérêts des personnes handicapées auprès des ministères, des organismes publics et privés et des municipalités. Sa mission et ses fonctions lui permettaient avantageusement de le faire. Par sa vision globale de la situation des personnes handicapées, l’Office allait jouer un rôle prépondérant dans la réalisation des changements sociétaux attendus, et ce, dans toutes les sphères ciblées par la Loi.

Les quarante dernières années ont démontré l’à-propos de cette décision. L’Office s’est appliqué dès ses premiers instants à développer et à maintenir les services et les programmes offerts aux personnes handicapées, quelque 246 mesures gouvernementales étant disponibles à l’heure actuelle. Il a également à sa mesure influé sur nombre de lois, de politiques, de règlements, afin que soient pris en considération les besoins des personnes handicapées et de leur famille. Il a accompagné des milliers de personnes dans leur démarche afin d’obtenir des services. L’Office a également documenté la situation de ces personnes, faisant des recherches et menant des évaluations afin de définir les actions les plus porteuses à mettre en œuvre. On lui doit notamment la coordination et la rédaction de la proposition de politique d’ensemble À part... égale et de la politique gouvernementale À part entière, qui ont fait consensus dès leur parution. Enfin, l’Office a soutenu les ministères, les organismes publics, des municipalités, différentes instances de la société civile afin que ces organisations intègrent des mesures spécifiques dans leurs champs de compétence respectifs.

En ce jour, l’ensemble de notre organisation est fier d’avoir mené à bien de telles actions au cours des quatre dernières décennies, en conjuguant et en mettant à profit l’intégralité de ses fonctions. En 2004, le législateur a réitéré l’importance du mandat de l’Office lors de la révision de la Loi, renforçant son rôle de coordination, de soutien-conseil, d’évaluation et de recherche ainsi que de services directs aux personnes handicapées. C’est dire l’importance, aux yeux du gouvernement, du rôle de l’Office quant à la participation sociale des personnes handicapées.

L’Office aura atteint de nombreux résultats tangibles au cours des années, faisant ainsi évoluer positivement la situation des personnes handicapées. Ces résultats sont notamment le fruit du travail constant de son personnel dévoué, de la contribution singulière de son conseil d’administration et de ses échanges constructifs avec nombres de partenaires, particulièrement ceux du milieu associatif des personnes handicapées.

Quarante ans plus tard, vous pourriez vous poser la question : est-ce toujours utile d’avoir au Québec un organisme gouvernemental dédié aux personnes handicapées? J’aimerais pouvoir vous dire que non, que tout est réglé, qu’il n’y a plus de problèmes, que chacune des personnes handicapées du Québec a les services dont elle a besoin, qu’elle participe pleinement à la vie en société et qu’elle ne rencontre plus d’obstacles. Mais tel n’est pas le cas. Il reste encore bien du chemin à faire, de nombreux défis à relever, des solutions à trouver et à mettre en œuvre. Toutes ces raisons témoignent encore aujourd’hui du bien-fondé d’un organisme comme l’Office. Celui-ci a l’expertise, la détermination et la rigueur nécessaires pour aller encore plus loin, pour soutenir le développement de nouvelles initiatives, y participer et s’assurer de leur mise en œuvre. Il continuera de le faire, avec vous, partenaires de la première heure et ceux de la nouvelle génération. En conjuguant nos forces, la société à laquelle nous aspirons est à notre portée. C’est le souhait d’anniversaire que je fais aujourd’hui en soufflant les quarante bougies de l’Office.

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.