Besoin d'aide ? 1 800 567-1465

Office des personnes handicapées du Québec

Vous êtes ici :
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Volume 13 - numéro 4 - été 2019

MIEUX COMPRENDRE

Personne handicapée ou personne en situation de handicap, y a-t-il une différence?

Groupe de personnes ayant un handicap.

Le terme « personne en situation de handicap » est de plus en plus d’actualité. Il est utilisé dans différentes situations, pour désigner des personnes qui vivent des obstacles dans leur quotidien. Il est employé aussi fréquemment pour désigner des personnes handicapées. Y a-t-il une différence? La réponse est oui.

Quelques explications s’imposent

D’abord, le terme « personne handicapée » est celui retenu par la Loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale. L’article 1 définit ainsi une personne handicapée : « Toute personne ayant une déficience entraînant une incapacité significative et persistante et qui est sujette à rencontrer des obstacles dans l'accomplissement d'activités courantes ». Ce qui caractérise une personne handicapée est donc la gravité et la persistance dans le temps de son incapacité ainsi que les risques de rencontrer des obstacles dans son quotidien. L’incapacité peut être motrice, intellectuelle, visuelle, auditive, associée à la parole ou au langage, ou encore, liée à un trouble du spectre de l’autisme ou à un trouble grave de santé mentale.

Pour sa part, le terme « personne en situation de handicap » réfère au modèle conceptuel du processus de production du handicap. Une personne peut ainsi se retrouver en « situation de handicap » lorsqu’elle rencontre des obstacles à la réalisation de ses activités de la vie courante, par exemple pour se déplacer, suivre une formation ou travailler. La situation de handicap peut évoluer au cours de la vie d’une personne et être variable selon les obstacles qu’elle rencontre ou non dans son environnement pour réaliser ses activités.

Une situation de handicap est donc la non-réalisation ou la réalisation partielle des habitudes de vie d’une personne. L’expression a une portée beaucoup plus large en ce sens qu’elle englobe les personnes ayant des incapacités significatives et persistantes, de même que celles ayant des incapacités temporaires ou légères. À titre d’exemple, une personne se déplaçant en béquilles des suites d’une intervention médicale et rencontrant des obstacles pour se déplacer est en situation de handicap, sans toutefois être handicapée.

Ce qu’il faut retenir

Le terme « personne en situation de handicap » a l’avantage de mettre l’accent sur la situation de la personne, plutôt que sur ses caractéristiques personnelles, ainsi que sur l’importance d’agir sur son environnement physique et social pour prévenir de telles situations. Il est en concordance avec l’approche inclusive préconisée dans la politique gouvernementale À part entière.

En ce sens, le terme « personne en situation de handicap » peut être utilisé lorsqu’il est question d’agir sur l’environnement physique ou social au bénéfice de toutes les personnes qui rencontrent des obstacles. Par exemple, la conception sans obstacles de politiques et de services publics, d’installations récréatives, de moyens de transport ou de bâtiments, peut bénéficier autant aux personnes handicapées qu’à l’ensemble des personnes en situation de handicap.

Le terme « personne handicapée », pour sa part, est à employer dans des contextes plus spécifiques, pour désigner un groupe de personnes ayant des incapacités significatives et persistantes et qui ont des plus grands besoins de soutien et d’adaptation afin de favoriser leur participation sociale. Ces personnes rencontrent en effet des obstacles beaucoup plus importants sur les plans scolaire, professionnel et social, nécessitant des actions conséquentes ciblées.

C’est pourquoi, par exemple, dans le domaine de l’emploi, des mesures spécifiques comme le Contrat d’intégration au travail (CIT) ou le Programme de subvention aux entreprises adaptées permettent à certaines personnes handicapées d’intégrer et de se maintenir en emploi. Sans ces programmes, ces personnes auraient beaucoup plus de difficulté à le faire, comparativement à des personnes ayant des incapacités légères ou temporaires. Utiliser le terme « personne handicapée » dans le cadre de programmes et de mesures spécifiques permet ainsi de s’assurer que ces programmes répondent bien aux besoins des personnes pour lesquelles ils ont été créés.

En complément, nous vous invitons à consulter la page de notre site Web qui explique le terme « personne handicapée » ainsi que l’article « Chaque mot à sa place » déjà paru dans notre cyberbulletin.

Office des personnes handicapées du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.