Besoin d'aide ? 1 800 567-1465

Office des personnes handicapées du Québec

Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Express-O Volume 6, numéro 18 – 3 décembre 2012

Journée internationale des personnes handicapées

MOT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Éliminer les obstacles pour favoriser une société inclusive et accessible à tous!

Martin Trépanier

Mondialement, plus d’un milliard de personnes ont des incapacités. Voilà le constat que fait l’Organisation des Nations unies (ONU) en marge de la Journée internationale des personnes handicapées 2012. Selon l’ONU, les personnes handicapées sont encore trop souvent confrontées à des obstacles qui compromettent à divers degrés leur participation sociale.

Ces obstacles, on le sait, peuvent être liés à l’environnement physique, mais aussi aux technologies de l’information et de la communication, aux lois et politiques ou tout simplement aux attitudes sociales et à la discrimination. L’expérience démontre que la réduction ou l’élimination des obstacles se traduit par un accroissement de la participation sociale d’un plus grand nombre de personnes handicapées, donc par un bénéfice pour l’ensemble de la société.

Lire la suite de "Éliminer les obstacles pour favoriser une société inclusive et accessible à tous!"


La Convention relative aux droits des personnes handicapées ratifiée par la majorité des pays du monde

Cliquez sur la carte pour un meilleur aperçu.
Cette carte du monde présente les pays qui ont signé la Convention, ceux qui ont signé le protocole facultatif, ceux qui ont ratifié la Convention et ceux qui ont ratifié le protocole facultatif. On remarque que très peu de pays n'ont pas encore sig

En 2006, l’Organisation des Nations unies a adopté la Convention relative aux droits des personnes handicapéesCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.. Dès le premier jour, cette convention comptait 82 signataires. Au fil des années, d’autres pays l'ont signée et plusieurs l’ont ratifiée. Au cours de la dernière année, un pays a signé la Convention (le Tchad) et vingt l’ont ratifiée, dont la Russie, ce qui porte à 154 le nombre de signatures et à 126 celui desratifications. De plus, le nombre de signataires du protocole facultatif est maintenant de 90 (dont 76 l'ayant ratifé). Rappelons que le Canada a ratifié la Convention en 2010 et qu’il n’a pas signé, à ce jour, le protocole facultatif.

Pour voir à la mise en œuvre de la Convention, la Conférence des États parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées réunit des centaines d'experts, de représentants d'États membres et de militants des droits des personnes handicapées. Cette année, la Conférence compte accorder une attention particulière au développement inclusif, aux technologies axées sur l'accessibilité et aux enfants handicapés.

 

Les enfants handicapés risquent
davantage d’être confrontés à la violence

Par rapport aux enfants n’ayant pas d’incapacité, les enfants handicapés ont une probabilité presque quatre fois plus grande d’être confrontés à la violence. C'est ce que révèle une étude commandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), analysant des données sur plus de 18 000 enfants vivant dans des pays à haut revenu (Espagne, États-Unis, Finlande, France, Israël, Royaume-Uni et Suède).

Lire la suite de "Les enfants handicapés risquent davantage d’être confrontés à la violence"

Coup d’œil international sur l’intégration scolaire

L’intégration scolaire des élèves handicapés du primaire varie beaucoup d’un pays à l’autre. Selon un rapport de l’European Agency for Development in Special Needs Education, basé sur des données de 2008 à 2010, certains pays, comme la Norvège et l'Espagne, se démarquent par leur haut degré d’intégration scolaire (80 % et plus des élèves handicapés fréquentant une classe ordinaire) et d’autres, comme la Belgique et l'Allemagne, démontrent un recours général à l’école spécialisée ou à la classe spéciale (dans plus de 80 % des cas). La carte ci-dessous présente quelques-uns de ces pays.

Carte de l'Europe mettant en évidence les pays où les élèves handicapées sont le plus intégrés en classe ordinaire (Islande, Norvège, Lituanie, Italie, Espagne, Portugal, Malte et Chypre) et les pays où les élèves handicapés sont plutôt scola

Voir la carte et lire la suite de "Coup d'oeil sur l'intégration scolaire en Europe"

L’Italie, championne de l’intégration scolaire

Drapeau italien

L’Italie fait figure de pionnière en matière d’intégration scolaire. De fait, il y a plus de 30 ans que les écoles et les classes spécialisées pour enfants handicapés n’existent plus dans ce pays. De nombreuses sources, dont l'Université Foro Italico de Rome, confirment que tous les élèves, handicapés ou non, fréquentent la classe ordinaire.

« Cette intégration dans le milieu ordinaire est un formidable vecteur de socialisation pour les enfants, affirmait la mère d’une élève handicapée dans un article du magazine DéclicCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web., publié en avril dernier. Toutes ces pratiques mises en place dans l’univers scolaire ont bien sûr des répercussions positives en dehors de l’école, notamment sur l’accès au loisir : Barbara a toujours été acceptée dans les clubs mixtes de la [ville] ».

Cette pleine intégration scolaire des enfants handicapés est possible grâce, entre autres, aux enseignants spécialisés qui secondent les maîtres de classe accueillant un élève handicapé. En plus d’aider l’enseignant principal à travailler avec toute la classe, l’enseignant spécialisé permet à l’élève handicapé d’acquérir une méthode de travail spécifique qu’il pourra utiliser en son absence. Au besoin, il passe quelques heures par semaine à travailler seul avec son protégé, en dehors de la classe. Il assume aussi un rôle d’agent de liaison entre les divers intervenants de façon à favoriser la cohérence des interventions.

Lire la suite de "L'Italie, championne de l'intégration scolaire"

« Alphée des étoiles » : un documentaire tout en douceur

Bande-annonce du film "Alphée des étoiles"

Quand, par intuition, les parents d’Alphée, atteinte d’une maladie génétique rare ralentissant son développement, refusent son entrée dans une école spécialisée, toute la petite famille part s'installer en Europe pendant une année. Son père, le cinéaste Hugo Latulippe, en profite alors pour favoriser les apprentissages de sa fille.

De retour au Québec, Hugo Latulippe partage ses souvenirs de cette année où le temps s’est arrêté à travers un touchant documentaire, sorti en salle en octobre dernier. En présentant le quotidien d’Alphée, le film lance un appel à l’acceptation de la différence. Comment pouvons-nous aider les petites Alphée de ce monde à développer leur plein potentiel? Comment pouvons-nous les accueillir en douceur? Telles sont les questions que souhaitait soulever le cinéaste avec cette œuvre.

Lire la suite de "Alphée des étoiles : un documentaire tout en douceur"


PRIX À PART ENTIÈRE

Dans cette chronique, Express-O vous présente l'un des lauréats du Prix À part entière. Remis aux deux ans, ce prix rend hommage aux personnes et aux organisations qui favorisent la participation sociale des personnes handicapées et de leur famille. Dix-sept prix régionaux et un prix national ont été décernés le 8 juin dernier, à l'Assemblée nationale.

Une expérience sociale valorisante au Guatemala

Les participants au Défi Guatemala 2011

L’équipe Défi Guatemala du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement (CRDITED) du Bas-Saint-Laurent a réalisé une démarche admirable de participation sociale en organisant un voyage d’aide humanitaire de dix jours en Amérique centrale. Sept jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle ont été jumelés à huit intervenants du centre pour vivre cette expérience hors du commun.

Le projet leur a permis d’accroître leur confiance et leur autonomie, de réaliser de multiples apprentissages et, surtout, de goûter à la satisfaction et à la valorisation de l’aide qu’ils ont apportée en réalisant différents travaux de peinture pour une école du village d’Antigua. Le travail d’équipe a constitué la base du succès de cette expérience. Le projet a nécessité près de 4 000 heures d’implication. Plus de 30 organisations de la région ont appuyé le projet.

Lire la suite de "Une expérience sociale valorisante au Guatemala"

Office des personnes handicapées du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.