Besoin d'aide ? 1 800 567-1465

Office des personnes handicapées du Québec

Vous êtes ici :
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Express-O Volume 8, numéro 10 – 18 mars 2015

NOUVELLES DE L'OFFICE

Reconnaissance des langues des signes dans le monde

pictogramme du langage signé : deux mains font le signe en LSQ

L’Office des personnes handicapées du Québec a récemment publié une revue de littérature intitulée : La reconnaissance officielle des langues des signes : état de la situation dans le monde et ses implicationsCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.. Cette démarche de recherche a été entreprise après que la Fondation des Sourds du Québec et la Société culturelle québécoise des Sourds aient demandé, en janvier 2014, la reconnaissance officielle de la langue des signes québécoise (LSQ) par le gouvernement du Québec.

Les démarches de reconnaissance des langues des signes dans le monde et leurs impacts ont alors été documentés. En 2014, on comptait 57 pays ayant reconnu officiellement une langue des signes dans leur constitution, dans une loi ayant trait à l’éducation ou dans un autre document législatif. Il s’avère que la reconnaissance d’une langue des signes a un impact symbolique et coïncide avec un changement d’attitude positif à l’égard des personnes sourdes. Par contre, les impacts d’une telle reconnaissance sont difficiles à mesurer et ne sont pas suffisants à eux seuls pour accroître la participation sociale des personnes sourdes, leur accès à l’éducation en langue signée ou à des interprètes.

Pour en apprendre davantage sur les enjeux interreliés de la reconnaissance des langues des signes et de l’enseignement bilingue ainsi que sur les impacts de la reconnaissance officielle de ces langues, n’hésitez pas à télécharger le document dans le site Web de l’Office.

Au Québec, on estime que 2,6 % des personnes de 15 ans et plus ayant une incapacité liée à l’audition utilisent une langue des signes, ce qui représentait environ 5 030 personnes en 2006.

Office des personnes handicapées du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.