Besoin d'aide ? 1 800 567-1465

Office des personnes handicapées du Québec

Vous êtes ici :
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Express-O Volume 9, numéro 5 – 17 septembre 2015

NOUVELLES DE L'OFFICE

Des statistiques détaillées pour toutes les régions

L’Office des personnes handicapées du Québec a récemment renouvelé la section « statistiques » de l’onglet publications de son site Web. Par la même occasion, il y a mis en ligne de nouvelles estimations de population avec incapacité (2010–2011).

Les nouvelles données sont présentées selon une approche régionale. Ainsi, pour chaque région sociosanitaire du Québec, on y trouve le taux d’incapacité général ainsi que des estimations de population par MRC, par municipalité d’au moins 15 000 habitants et, pour Montréal, par arrondissement. Ces estimations sont aussi déclinées par tranches d’âge chez les adultes et les enfants, de même qu’en fonction du sexe, de la gravité et du type d’incapacité.

Par ailleurs, la présentation des résultats a été simplifiée. Pour la plupart des régions, toutes les données sont regroupées en un seul document. Les anciens documents Excel ont été remplacés par des documents en version imprimable (PDF) et en version accessible (RTF). Cette dernière peut être lue par les logiciels de revue d’écran. Elle est donc accessible aux personnes ayant une incapacité visuelle.

Faits intéressants

En comparant les données d’une région à l’autre, chez les personnes âgées de 15 ans et plus, on peut remarquer certaines différences. En voici quelques-unes.

  • Par exemple, la Gaspésie–Îles–de–la–Madeleine a le taux d’incapacité le plus élevé au Québec avec un taux de 39 %, alors que la moyenne québécoise est de 33,3 %. C’est également dans cette région que l’on trouve le plus fort taux d’incapacité grave (6 %, sur une moyenne nationale de 3,5 %). À l’opposé, c’est en Montérégie que l’on trouve le taux d’incapacité le plus bas, soit 31,5 %.
  • Le type d’incapacité le plus répandu au Québec est lié à l’agilité (ex. : difficulté de préhension) avec un taux de 15,2 %. La région où ce taux est le plus élevé est la Gaspésie–Îles–de–la–Madeleine avec 20,5 %. Les incapacités liées à la mobilité (ex. : incapacité à la marche) sont aussi très répandues au Québec (13,2 %), et ce sont également les Gaspésiens et les Madelinots qui en ont le plus haut taux (19,2 %).
  • Dans Lanaudière, on trouve le plus fort taux d’incapacité chez les jeunes de 15 à 24 ans avec 29,8 %, alors que la moyenne nationale est de 24,3 %.
  • Les incapacités liées à l’apprentissage sont proportionnellement plus fréquentes dans Lanaudière (6,5 %) que dans l’ensemble du Québec (4,8 %). Et c’est à Montréal que l’on trouve le plus bas taux d’incapacité liée à l’apprentissage (3,7 %).

À noter qu’il est déconseillé de comparer ces estimations aux résultats des enquêtes précédentes ou similaires, car les taux d’incapacité varient beaucoup d’une enquête à l’autre. Cela s’explique notamment par les différences dans la méthodologie, dans la définition de l’incapacité et dans le contexte de l’enquête.

Office des personnes handicapées du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.