Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller au contenu de l'Express-O Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Conjuguer nos forces. Cyberbulletin Express-O.
Cyberbulletin officiel de l'Office des personnes handicapées du Québec

Express-O Volume 9, numéro 6 – 3 décembre 2015

Journée internationale des personnes handicapées, 3 décembre 2015.

MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

Accroître le pouvoir d’agir des personnes handicapées

Anne Hébert, directrice générale

Depuis 1992, le 3 décembre est la Journée internationale des personnes handicapées. Cette année, l’Organisation des Nations Unies (ONU) nous propose d’accroître le pouvoir d’agir des personnes handicapées. En effet, dans une société inclusive, les personnes handicapées devraient pouvoir participer à la prise de décision les concernant. Mais comment peuvent–elles y prendre part concrètement? Au Québec, leur participation aux plans d’action annuels à l’égard des personnes handicapées offre une avenue fort intéressante. D’ailleurs, 35 municipalités et 14 organismes publics du Québec consultent les personnes handicapées dans le cadre de l’élaboration de leur plan.

En cette journée de sensibilisation et d’action, j’invite tous ceux et celles qui contribuent à l’élaboration de ces plans d’action à leur emboîter le pas et à s’engager dans cette voie de la concertation et de la collaboration. De mon côté, je m’engage à ce que l’Office fournisse aux responsables de plan d’action un soutien adapté à leur réalité.


NOUVELLES DE L'OFFICE

L’Office se prononce à nouveau sur le régime fiscal québécois

Tirelire en forme de cochon rose.

Une nouvelle étape a récemment été franchie concernant les réflexions sur l’efficacité, l’équité et la compétitivité du régime fiscal québécois. En effet, le mois de septembre sonnait la fin des consultations particulières et des auditions publiques de la Commission des finances publiques sur les suites à donner au rapport GodboutCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.. Lorsque l’on sait que les mesures fiscales peuvent avoir des répercussions majeures sur le revenu des personnes handicapées et de leur famille, on comprend que l’Office ait voulu se faire entendre.

L’Office signale l’importance de tenir compte de la réalité des jeunes handicapés

Plusieurs jeunes dont un en fauteuil roulant réunis autour d'une table.

L’Office des personnes handicapées du Québec a récemment déposé un mémoireCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web. auprès du Secrétariat à la jeunesse dans le cadre d’une consultation. Celle–ci avait pour but de préparer le renouvellement de la Politique québécoise de la jeunesse prévu pour l’hiver prochain. L’Office s’est dit en accord avec les principes et orientations de la future politique, qui cible les jeunes de 15 à 29 ans, mais a souligné l’importance de prendre en compte de façon particulière la réalité des jeunes handicapés et en a expliqué les raisons.

L’Office intervient pour la protection des personnes

Les quatre représentants de l'Office en audition devant la Commission des institutions, le 15 septembre dernier.

Au cours des mois d’août et de septembre derniers, le projet de loi 59 a fait couler beaucoup d’encre. Interdire les discours haineux ou incitant à la violence de cette façon portait–il atteinte à la liberté d’expression? Heureusement, les personnes handicapées font rarement l’objet de ce type de discours (ce qui a été démontré par des études). Toutefois, la deuxième partie du projet de loi 59, dont on a moins entendu parler, pouvait concerner les personnes handicapées. Il y était question de nouvelles mesures de protection de la personne. L’Office a donc déposé un mémoire et a profité de sa présence en commission parlementaire, le 15 septembre dernier, pour en présenter les grandes lignes. 


ACTUALITÉS

Chien d’assistance : une victoire qui fera jurisprudence

Les tribunaux avaient déjà confirmé depuis 1982 qu’il est interdit d’exercer de la discrimination à l’endroit des personnes qui ont recours à un chien guide ou à un chien d’assistance. Toutefois, c’est en septembre dernier qu’ils ont confirmé ce même droit pour les parents d’un enfant bénéficiant d’un tel chien, même en l'absence de l'enfant.


CLIN D'OEIL SUR LES ENGAGEMENTS GOUVERNEMENTAUX LIÉS À LA POLITIQUE À PART ENTIÈRE

Le 1er juin dernier, le gouvernement du Québec dévoilait le Plan 2015–2019 des engagements gouvernementaux (PEG), qui réaffirme sa volonté d’accroître la participation sociale des personnes handicapées par la mise en œuvre de la politique gouvernementale À part entière. Le PEG résulte d’une série de discussions et d’ententes avec une vingtaine de ministères et d’organismes publics de même que d’échanges avec des représentants du mouvement d’action communautaire des personnes handicapées. Dans le cadre de ce plan, 24 ministères et organismes publics ont ainsi pris un total de 63 engagements, chacun de ceux–ci nécessitant d’importants travaux effectués pour la plupart en concertation et pouvant s’étendre jusqu’en 2019. Afin de mieux suivre la progression de ces travaux et de faire connaître les résultats qui en découlent, l’Office vous propose cette nouvelle chronique, intitulée « Clin d’œil sur les engagements gouvernementaux liés à la politique À part entière », dont voici le premier article.

Une entente porteuse pour faire connaître les programmes destinés aux personnes handicapées des Premières Nations

Guide des programmes d'aide.

L’Office a récemment conclu une entente avec la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) afin que celle–ci supervise les travaux de recherche et de rédaction dans le but d’inclure, dans le Guide des programmes d’aide pour les personnes handicapées et leur famille produit par l’Office, des informations s’adressant spécifiquement aux personnes handicapées des Premières Nations non–conventionnées du Québec. Cette démarche permettra ainsi d’améliorer leur accès à l’information sur les programmes et les services qui leur sont offerts. La politique À part entière identifie aussi, parmi ses priorités d’intervention, la nécessité de documenter les situations vécues par les personnes handicapées appartenant à des nations autochtones.

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.