Besoin d'aide ? 1 800 567-1465

Office des personnes handicapées du Québec

Glossaire : les mots pour bien comprendre les statistiques sur les personnes handicapées

Ce glossaire vous présente la liste des acronymes et des termes utilisés dans les tableaux statistiques des Personnes handicapées au Québec en chiffres.

Classés alphabétiquement, ces mots sont présentés avec leur définition et le contexte dans lequel ils sont employés.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Z - Y

A

Activités de la vie quotidienne de base ou domestique

Les activités de la vie quotidienne de base réfèrent :

  • aux soins personnels (exemple : se laver, s’habiller, prendre ses médicaments);
  • aux soins médicaux de base à domicile;
  • au fait de se déplacer dans la résidence.

Les activités de la vie domestique comprennent :

  • la préparation des repas;
  • les travaux ménagers courants;
  • les gros travaux ménagers
  • le fait d’aller à des rendez-vous;
  • faire des commissions et les finances personnelles.

Aide reçue pour les activités de la vie quotidienne de base ou domestique (parmi les personnes ayant besoin d’aide [comblé ou non])

Personne avec incapacité ayant besoin d’aide et qui en a reçu pour réaliser au moins une des activités de la vie quotidienne de base ou domestique considérées dans l’enquête.

Aides techniques utilisées (audition)

Aides et appareils fonctionnels utilisés à cause d’un problème d’audition ou d’un trouble auditif par les personnes ayant une incapacité liée à l’audition.

Une personne peut utiliser plus d’une aide technique à l’audition.

Aides techniques utilisées (motricité)

Aides et appareils fonctionnels utilisés par les personnes de 15 ans et plus ayant une incapacité liée à la motricité afin de s’aider à se déplacer, se pencher ou atteindre des objets, ou pour s’aider avec la motricité fine.

Une personne peut utiliser plus d’une aide technique à la motricité.

Aides techniques utilisées (vision)

Aides et appareils fonctionnels utilisés à cause d’une déficience visuelle ou d’un problème de vision par les personnes ayant une incapacité liée à la vision.

Une personne peut utiliser plus d’une aide technique à la vision.

Aménagements spéciaux du logement utilisé

Aides, appareils fonctionnels et dispositifs utilisés dans la résidence par les personnes ayant une incapacité liée à la motricité afin de :

  • s’aider à se déplacer;
  • se pencher;
  • atteindre des objets;
  • s’aider avec la motricité fine.

L’Enquête canadienne sur l’incapacité (ECI) de 2012 distingue les sept types d’aménagements spéciaux du logement suivants :

  • des appuis de salle de bain (exemple : siège de toilette surélevé ou barres d’appui);
  • une rampe d’accès ou une entrée au niveau du sol;
  • une baignoire ou une douche à porte;
  • des portes d’entrée ou des couloirs élargis;
  • un appareil de levage ou un ascenseur;
  • des portes automatiques ou faciles à ouvrir (incluant les leviers qui actionnent la poignée);
  • des comptoirs de cuisine ou de salle de bain abaissés.

Une personne peut utiliser plus d’un type d’aménagement spécial du logement.

Autres élèves (services de garde en milieu scolaire dans le réseau de l’enseignement public)

Regroupe les élèves qui ne sont pas des élèves handicapés. Cette catégorie inclut les élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage.

Autres élèves (diplomation ou qualification dans le réseau de l’enseignement public)

Regroupe les élèves qui ne sont pas des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage.

Avoir un problème de santé chronique

Personne ayant déclaré un problème de santé chronique. Un problème de santé chronique est un problème de santé diagnostiqué par un professionnel ou une professionnelle de la santé et qui dure ou qui devrait durer six mois ou plus. Les problèmes couverts par l’enquête sont :

  • l’asthme;
  • l’arthrite;
  • les maux de dos autres que la fibromyalgie et l’arthrite;
  • l’hypertension;
  • les migraines;
  • une maladie pulmonaire obstructive chronique (bronchite chronique, emphysème, etc.);
  • le diabète;
  • une maladie cardiaque;
  • le cancer;
  • les ulcères à l’estomac ou à l’intestin;
  • les troubles liés à un accident vasculaire cérébral;
  • l’incontinence urinaire;
  • les troubles intestinaux (maladie de Crohn, colite ulcéreuse, syndrome du côlon irritable ou incontinence des intestins);
  • la scoliose;
  • les troubles de l’humeur (dépression, trouble bipolaire, manie, etc.);
  • les troubles de l’anxiété (phobie, trouble obsessionnel-compulsif ou trouble de panique).

Vers le haut

B

Besoin d’aide pour les activités de la vie quotidienne de base ou domestique (comblé ou non)

Personne avec incapacité :

Cet indicateur global porte donc sur l’ensemble des besoins comblés ou non.

Besoin d’aide additionnelle pour les activités de la vie quotidienne de base ou domestique (parmi les personnes recevant de l’aide)

Personne avec incapacité qui a reçu de l’aide pour réaliser au moins une des activités de la vie quotidienne de base ou domestique considérées dans l’enquête et qui déclare avoir besoin d’aide additionnelle pour réaliser ces activités.

Besoin d’aide non comblé pour les activités de la vie quotidienne de base ou domestique (parmi les personnes ayant besoin d’aide [comblé ou non])

Personne avec incapacité ayant besoin d’aide et qui n’en a pas reçu pour au moins une des activités de la vie quotidienne de base ou domestique considérées dans l’enquête ou qui en a reçu, mais qui a besoin d’aide additionnelle.

Besoin d’appareils, de services de soutien, d’un programme d’études modifié pour suivre les cours ou de plus de temps pour passer des examens

Personne avec incapacité fréquentant l’école ou ayant fréquenté l’école à quelque moment que ce soit depuis septembre 2011, et qui a besoin d’appareils, de services de soutien, d’un programme d’études modifié ou de plus de temps pour passer des examens afin d’être en mesure de suivre ses cours.

Quatorze types de besoins sont présents dans lEnquête canadienne sur l’incapacité (ECI) de 2012  :

  • équipement d’enregistrement ou appareil portable de prise de notes;
  • ordinateur personnel ou ordinateur portatif muni de logiciels spécialisés;
  • un dispositif permettant de lire les livres audio ou les livres numériques;
  • loupes;
  • télévisionneuse en circuit fermé;
  • matériel de lecture en gros caractères;
  • matériel de lecture en braille ou machine braille manuelle;
  • téléphone cellulaire ou téléphone intelligent muni de fonctionnalités spécialisées;
  • tuteur ou instructeur;
  • interprète en langue des signes;
  • services d’un préposé aux soins;
  • programme d’études adapté ou modifié;
  • plus de temps pour passer des tests ou des examens;
  • un autre appareil ou service.

Besoins d’installations adaptées ou modifiées pour fréquenter l’école

Personne avec incapacité fréquentant l’école ou ayant fréquenté l’école à quelque moment que ce soit depuis septembre 2011 et qui a besoin d’installations adaptées ou modifiées pour fréquenter l’école.

Quatre types d’installations adaptées ou modifiées sont présents dans l’Enquête canadienne sur l’incapacité (ECI) de 2012 :

  • les salles de cours;
  • les résidences accessibles;
  • les immeubles accessibles;
  • les salles de toilettes adaptées.

Besoins non comblés en aides techniques

Personne avec incapacité ayant besoin de certaines aides techniques auxquelles elle n’a pas accès.

Cela inclut les personnes qui utilisent déjà certaines aides techniques, mais qui auraient besoin d’autres aides (certains besoins comblés) ainsi que les personnes qui n’utilisent aucune des aides dont elles auraient besoin (aucun besoin comblé).

Il peut s’agir d’aides techniques à la vision ou à l’audition ou d’aides techniques à la motricité.

Besoins non comblés en aménagements spéciaux du logement

Personnes ayant une incapacité liée à la motricité qui ont besoin de dispositifs spécialisés à l’intérieur du logement ou pour y entrer ou en sortir, auxquels elles n’ont pas accès.

Vers le haut

C

Capable de travailler avec des limitations dans la quantité ou le genre de travail

Parmi les personnes inactives sans être à la retraite d’un emploi ou d’une entreprise et qui ne sont pas complètement empêchées de travailler en raison de leur état, personnes qui considèrent que leur état limite la quantité ou le genre de travail qu’elles pourraient faire dans un emploi ou une entreprise.

Clientèle admise (services de transport adapté)

Personnes handicapées, en fauteuil roulant ou ambulatoire, déclarées admissibles par le comité d’admission et dont les dossiers sont actifs au 31 décembre de chaque année.

Vers le haut

D

Difficultés à utiliser les transports en commun ou le service de transport adapté en raison de l’état de la personne

Personnes qui, à cause de leur état, éprouvent une quelconque difficulté à utiliser les transports en commun ou le service de transport adapté parmi les personnes avec incapacité utilisant le transport en commun ou adapté et celles n’utilisant pas le transport en commun ou adapté, mais ayant de tels services disponibles dans leur ville ou leur communauté.

Une personne peut rencontrer plus d’une difficulté.

Dossiers d’enquête ouverts à la suite d’une plainte pour discrimination ou harcèlement

Dossiers d’enquête ouverts au cours de l’année en vertu de la Charte des droits et libertés de la personne. Un dossier d’enquête est ouvert lorsqu’une plainte pour discrimination ou harcèlement est jugée recevable.

Les quatorze motifs prévus à l’article 10 de la Charte sont les suivants :

  1. l’âge;
  2. les antécédents judiciaires;
  3. la condition sociale;
  4. les convictions politiques;
  5. l’état civil;
  6. l’exploitation;
  7. la grossesse;
  8. le handicap;
  9. l’identité ou l’expression de genre;
  10. la langue;
  11. l’orientation sexuelle;
  12. la race, la couleur et l’origine ethnique ou nationale;
  13. la religion;
  14. le sexe.

Dossiers d’enquête ouverts à la suite d’une plainte pour discrimination ou harcèlement pour motif de handicap

Dossiers d’enquête ouverts au cours de l’année en vertu de la Charte des droits et libertés de la personne pour discrimination ou harcèlement fondé sur le motif de handicap.

Un dossier d’enquête est ouvert lorsqu’une plainte pour discrimination ou harcèlement est jugée recevable.

Vers le haut

E

Enquête canadienne sur l’incapacité (ECI) de 2012

L’Enquête canadienne sur l’incapacité (ECI) de 2012 est réalisée par Statistique Canada. Elle vise les personnes adultes dont les activités quotidiennes sont limitées par un état ou un problème de santé de longue durée.

L’enquête a été réalisée auprès des personnes de quinze ans et plus vivant dans un ménage privé. Sont exclues les personnes vivant dans les communautés des Premières Nations et celles vivant dans des logements collectifs. Les données doivent donc être interprétées en conséquence, en particulier celles pour les groupes plus âgés.

En plus de fournir des données sur les caractéristiques de l’incapacité, l’enquête permet de décrire le profil sociodémographique et économique de la population des personnes avec incapacité.

Elle renseigne aussi sur l’utilisation d’aides techniques par ces personnes et permet de dresser un portrait de plusieurs domaines de leur participation sociale tels que la réalisation des activités de la vie quotidienne, les déplacements, l’habitation, l’éducation et l’emploi.

Élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage

Regroupe des élèves ayant un trouble grave du comportement (code 14), ceux qui sont reconnus handicapés au sens de la Loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et socialeCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web., afin de leur permettre de fréquenter le système scolaire à l’âge de 4 ans ou lorsqu’ils ont de 18 à 21 ans (code 98), ainsi que l'ensemble des élèves présentant des difficultés de comportement ou d’apprentissage se traduisant par des besoins nécessitant l’élaboration d’un plan d'intervention.

Ce dernier groupe d'élèves, « Autres difficultés (plan d'intervention sans code) », est composé d’élèves présentant des besoins variés et de diverses natures. Les élèves à risque pour lesquels un plan d’intervention est déclaré se retrouvent également dans ce groupe.Pour des précisions, consultez le document L'organisation des services éducatifs aux élèves à risque et aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA) disponible sur le site Internet du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Élèves handicapés

Regroupe des élèves présentant l’une des dix déficiences ou troubles reconnus par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur à des fins de financement.

Ces déficiences ou troubles reconnus sont :

  • troubles graves du comportement;
  • déficience intellectuelle profonde;
  • déficience intellectuelle moyenne à sévère;
  • déficience motrice légère;
  • déficience motrice grave;
  • déficience organique;
  • déficience langagière;
  • déficience visuelle;
  • déficience auditive;
  • troubles envahissants du développement et troubles relevant de la psychopathologie.

Cette catégorie exclut les élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage.

Élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage

Élèves pour lesquels un plan d’intervention est déclaré. Un code est attribué aux élèves handicapés ou présentant un trouble grave du comportement lorsque les conditions préétablies par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur sont remplies.

Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011

L’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 est réalisée par Statistique Canada. Elle est un complément à la collecte de données du recensement.

L’enquête a été réalisée auprès des personnes de quinze ans et plus vivant dans un ménage privé. Sont exclues les personnes vivant dans les communautés des Premières Nations et celles vivant dans des logements collectifs. Les données doivent donc être interprétées en conséquence, en particulier celles pour les groupes plus âgés.L’enquête est conçue pour fournir des renseignements sur les caractéristiques démographiques, sociales et économiques des Canadiens ainsi que de l’information au sujet des logements qu’ils occupent.

Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de 2013-2014

L’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de 2013-2014 est réalisée par Statistique Canada. Elle vise à recueillir des renseignements sur l’état de santé, l’utilisation des services de santé et les déterminants de la santé de la population canadienne de 12 ans et plus.

L’enquête a été réalisée auprès des personnes de 15 ans et plus. Sont exclus :

  • les personnes vivant dans les réserves et autres peuplements autochtones;
  • les membres à temps plein des Forces armées canadiennes;
  • la population vivant en établissement et;
  • les personnes vivant dans les régions sociosanitaires du Nunavik et des TerresCries-de-la-Baie-James au Québec.

Son objectif principal est la collecte de données dans le domaine de la santé, à des niveaux géographiques intra-provinciaux.

Enquête sociale générale (ESG) de 2014

L’Enquête sociale générale (ESG) de 2014, cycle 28 : sécurité des Canadiens (victimisation) est réalisée par Statistique Canada.

L’enquête a été réalisée auprès des personnes de 15 ans et plus et vivant dans un ménage privé. Sont exclus les résidents à plein temps des établissements institutionnels. Les données doivent donc être interprétées en conséquence, en particulier celles pour les groupes plus âgés.

Elle a pour objectif de mieux comprendre comment les Canadiens perçoivent le crime et le fonctionnement du système de justice. Elle permet également de saisir de l'information quant à leurs expériences de victimisation.

Vers le haut

F

Fréquence de la consommation de cigarettes

Fréquence de la consommation de cigarettes parmi les personnes ayant déclaré, lors de l’enquête, fumer des cigarettes.

Fréquence mensuelle moyenne de l’activité physique de loisir

Régularité de la participation à des activités physiques de loisir d’une durée de plus de quinze minutes. La régularité est calculée à partir d’une moyenne mensuelle basée sur les données auto-rapportées pour la période des trois mois ayant précédé l’enquête.

Trois catégories de réponses sont utilisées, soit :

  • participation régulière (douze fois ou plus/mois);
  • participation occasionnelle (de quatre fois à moins de douze fois/mois);
  • participation rare (moins de quatre fois/mois).

Fréquentation scolaire

Personne avec incapacité qui était inscrite à une école, à un collège ou à une université en date de l’enquête ou personne qui a été inscrite à une école, à un collège ou à une université à quelque moment que ce soit depuis septembre 2011.

Fumer des cigarettes

Personne ayant déclaré lors de l’enquête fumer des cigarettes à l’occasion ou à tous les jours.

Vers le haut

G

Gravité de l’incapacité (ECI 2012)

Un indice global mesurant le degré de gravité des incapacités a été construit en s’appuyant sur les réponses aux questions de l’enquête.

Des points ont été accordés en fonction de l’intensité et de la fréquence des limitations d’activités déclarées par les répondants. Un résultat a ensuite été calculé pour chaque type d’incapacité et chaque résultat a été uniformisé afin d’obtenir une valeur comprise entre 0 et 1. La gravité globale de l’incapacité est la moyenne des résultats pour tous les types d’incapacité.

Cette échelle comporte quatre niveaux de gravité de l’incapacité :

  • légère;
  • modérée;
  • grave;
  • très grave.

Gravité de l’incapacité (ESCC 2013-2014)

La gravité de l’incapacité est déterminée en s’appuyant sur un indice global de l’état de la santé, le Health Utilities Index Mark 3 (HUI3). La gravité globale de l’incapacité est déterminée selon le score de HUI3 obtenu, en fonction de l’échelle à quatre niveaux suivante :

  • nulle (1);
  • légère (de 0,89 à 0,99);
  • modérée (de 0,70 à 0,88);
  • grave (moins de 0,70).

Pour plus d’informations, consulter le document suivant : Yan FENG, et autres (2009). Validation des catégories d’incapacité dérivées des scores du Health Utilities Index Mark 3,Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web. Rapports sur la santé, vol. 20, no 2, produit no 82-003-XPF au catalogue de Statistique Canada, p. 1-9.

Vers le haut

I

Indice de l’activité physique pendant les activités de loisir et de transport

Indique si l’individu est « actif », « modérément actif » ou « inactif » pendant ses activités de loisir et de transport, selon les valeurs de dépenses d’énergie totales quotidiennes (kilocalorie/kilogramme/jour).

Insécurité alimentaire

Personnes vivant dans un ménage comportant des insécurités alimentaires, qu’elles soient modérées ou graves, au cours des 12 mois qui ont précédé l’enquête.

Des signes de compromis en matière de qualité ou de quantité d’aliments consommés dénotent une insécurité alimentaire modérée alors que des signes de consommation alimentaire réduite et d’habitudes alimentaires perturbées dénotent une insécurité alimentaire grave.

Vers le haut

M

Membre d’un syndicat ou couvert par une convention collective ou par un contrat de travail négocié par un syndicat

Personne de 15 à 64 ans avec incapacité ayant déclaré être, dans le cadre de son emploi, membre d’un syndicat ou couverte par une convention collective ou par un contrat de travail négocié par un syndicat.

Ménage sous le seuil de faible revenu

Indicateur basé sur les seuils de faible revenu qui sont des limites de revenu en deçà duquel une famille est susceptible de consacrer une part plus importante de son revenu à l’achat de nécessités (nourriture, logement et habillement) qu’une famille moyenne.

Les seuils varient selon sept tailles de famille et cinq tailles de communauté de résidence différentes. Cette différence additionnelle vise à tenir compte de la variation du coût de la vie parmi les communautés de tailles différentes. Ces seuils sont établis par Statistique Canada. Les deux catégories de cet indicateur sont : membre d’un ménage vivant sous le seuil de faible revenu et membre d’un ménage vivant au-dessus du seuil de faible revenu (à partir des données de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011).

Motricité

La motricité comprend la mobilité, la flexibilité et la dextérité.

Vers le haut

N

Niveau de revenu du ménage

Indicateur basé sur le seuil de faible revenu après impôt. Les seuils de faible revenu sont des limites de revenu en deçà desquelles une famille est susceptible de consacrer une part plus importante de son revenu à l’achat de nécessités (nourriture, logement et habillement) qu’une famille moyenne.

Les seuils varient selon sept tailles de famille et cinq tailles de communauté de résidence différentes. Cette différence additionnelle vise à tenir compte de la variation du coût de la vie parmi les communautés de tailles différentes.

Ces seuils sont établis par Statistique Canada. Les deux catégories de cet indicateur sont :

  • membre d’un ménage vivant sous le seuil de faible revenu;
  • membre d’un ménage vivant au seuil ou au-dessus du seuil de faible revenu.

Nombre de problèmes de santé chronique

Nombre total de problèmes de santé chronique déclarés, pour les personnes ayant déclaré un problème de santé chronique.

Nombre moyen d’enfants handicapés (services de garde éducatifs à l’enfance subventionnés)

Le nombre moyen d'enfants a été calculé en additionnant le nombre total d'enfants reçus par chacun des services de garde qui était divisé par le nombre de mois pendant lesquels les enfants ont été reçus.

Vers le haut

P

Passagers transportés (services de transport adapté)

Les passagers transportés correspondent au nombre de déplacements effectués par les usagers. Les passages effectués par un accompagnateur ou une accompagnatrice sont inclus dans la comptabilisation. Un aller et un retour comptent pour deux déplacements.

Perception de fluctuation du nombre d’actes criminels au cours des cinq dernières années dans le voisinage

Perception de la personne quant à la variation du nombre d’actes criminels commis dans son voisinage au cours des cinq dernières années précédant l’enquête. Il peut avoir augmenté, diminué ou être demeuré à peu près le même.
Les personnes qui ont déménagé récemment ou qui n’ont pas vécu assez longtemps dans le voisinage pour se prononcer sont exclues.

Perception de l’état de santé

Perception de la personne quant à son propre état général de santé ou, dans le cas des entrevues par procuration, perception de la personne qui répond quant à l’état général de santé de la personne visée par l’enquête.

Perception de l’état de santé mentale

Perception de la personne quant à son propre état de santé mentale.

Perception du niveau de stress vécu au quotidien (adultes ou jeunes de 12 à 17 ans)

Perception de la personne quant à la quantité de stress dans sa vie, pour la plupart de ses journées. Elle pouvait choisir parmi cinq réponses :

  • pas du tout stressantes;
  • pas tellement stressantes;
  • un peu stressantes;
  • assez stressantes;
  • extrêmement stressantes.

Les choix de réponse ont été regroupés pour créer trois niveaux de stress :

  • faible (pas du tout ou pas tellement stressantes);
  • moyen (peu stressantes);
  • élevé (assez ou extrêmement stressantes).

Perception du niveau de stress vécu au travail

Perception de la personne quant à la quantité de stress vécu dans son emploi, pour la plupart de ses journées. Elle pouvait choisir parmi cinq réponses :

  • pas du tout stressantes;
  • pas tellement stressantes;
  • un peu stressantes;
  • assez stressantes;
  • extrêmement stressantes.

Les choix de réponse ont été regroupés pour créer trois niveaux de stress :

  • faible (pas du tout ou pas tellement stressantes);
  • moyen (peu stressantes);
  • élevé (assez ou extrêmement stressantes).

Perception du nombre d’actes criminels dans le voisinage

Perception de la personne quant au nombre d’actes criminels commis dans son voisinage. Il peut être plus élevé, à peu près le même ou moins élevé que dans les autres régions du Canada.

Perception du soutien social

Perception de la personne quant au soutien social dont elle dispose. Une personne percevant avoir un soutien social est celle ayant déclaré être « Tout à fait d’accord » ou « D’accord » avec chacun des énoncés relatifs au soutien social. Ces énoncés sont :

  • « Il y a des personnes sur qui je peux compter pour m’aider en cas de réel besoin »;
  • « J’ai des personnes proches de moi qui me procurent un sentiment de sécurité affective et de bienêtre »;
  • « Il y a quelqu’un avec qui je pourrais discuter de décisions importantes qui concernent ma vie »;
  • « Il y a une personne fiable à qui je pourrais faire appel pour me conseiller si j’avais des problèmes »;
  • « Je ressens un lien affectif fort avec au moins une autre personne »;
  • « Il y a des gens sur qui je peux compter en cas d’urgence ».

Permanence de l’emploi

Personne de 15 à 64 ans avec incapacité ayant déclaré occuper un emploi permanent. L’emploi est considéré permanent s’il n’est pas :

  • un emploi saisonnier;
  • un emploi temporaire;
  • d’une durée déterminée ou à contrat (non saisonnier);
  • un travail occasionnel;
  • un emploi obtenu par l’intermédiaire d’une agence de recrutement temporaire;
  • un emploi étudiant;
  • une formation en apprentissage;
  • un internat ou un stage;
  • un autre type d’emploi non permanent.

Personne au chômage

Personne qui a travaillé à un moment quelconque au cours des cinq années précédant l’enquête et qui, durant la semaine précédant l’enquête (période de référence) :

  • n’avait pas de travail, mais avait cherché activement du travail au cours des quatre dernières semaines se terminant avec la période de référence et était disponible pour travailler;
  • ou avait été mise à pied temporairement à cause de la conjoncture économique et était disponible pour travailler;
  • ou n’avait pas de travail, avait un emploi devant commencer dans les quatre semaines après la période de référence et était disponible pour travailler.

Personne avec incapacité (ECI 2012)

Personne ayant indiqué être « parfois », « souvent » ou « toujours » limitée dans ses activités quotidiennes en raison d’une condition ou d’un problème de santé à long terme ainsi que personne ayant indiqué être « rarement » limitée, mais étant incapable d’effectuer certaines tâches ou pouvant seulement les accomplir avec beaucoup de difficulté.

Personne avec incapacité (ENM 2011)

Personne ayant indiqué être « parfois » ou « souvent » limitée dans ses activités quotidiennes en raison d’une condition ou d’un problème de santé à long terme. Ces questions sont destinées à être utilisées en tant que filtre pour une enquête de suivi et ne fournissent aucune estimation liée à l'incapacité au Canada.

L'Enquête canadienne sur l'incapacité (ECI) de 2012, réalisée à la suite de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011, est la principale source de données sur l'incapacité.

La population cible de l'ECI de 2012 est formée de personnes ayant répondu positivement à l'une ou l'autre des questions filtres de l'ENM de 2011. Ces dernières questions, à elles seules, ne permettent pas de bien estimer les taux d'incapacité.
En effet, un certain nombre de personnes répondent positivement à ces questions filtres sans toutefois déclarer une limitation au moment de l'enquête de suivi.

Personne avec incapacité (ESG 2014)

Personne ayant indiqué être « parfois », « souvent » ou « toujours » limitée dans ses activités en raison d’une condition ou d’un problème de santé à long terme qui dure depuis six mois ou qui pourrait durer six mois ou plus.

Personne avec incapacité (ESCC 2013-2014)

Personne ayant obtenu un score global inférieur à 0,89 au Health Utilities Index Mark 3 (HUI3). Le HUI3 permet de saisir l’effet de la maladie sur la qualité de vie. Il décrit l’état de santé fonctionnel d’une personne en se basant sur huit attributs fondamentaux, soit la vision, l’ouïe, la parole, la mobilité, la dextérité, l’émotion, la cognition et la douleur.

Un algorithme de détermination du score multi-attribut synthétise l’information descriptive en un score d’état de santé global unique, qui varie de -0,36 (pire état de santé) à 1,00 (parfaite santé). Pour plus d’informations, consulter le document suivant : Yan FENG, et autres (2009). Validation des catégories d’incapacité dérivées des scores du Health Utilities Index Mark 3Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.,  Rapports sur la santé, vol. 20, no 2, produit no 82-003-XPF au catalogue de Statistique Canada, p. 1-9.

Personne ayant participé à des activités physiques de loisir

Personne ayant participé à des activités physiques de loisir au cours des trois mois ayant précédé l’enquête. Les activités physiques de loisir englobent :

  • la marche pour faire de l’exercice;
  • le jardinage ou les travaux à l’extérieur;
  • la natation;
  • la bicyclette;
  • la danse moderne ou sociale;
  • les exercices à la maison;
  • le hockey sur glace;
  • le patin sur glace ou à roues alignées;
  • le jogging ou la course;
  • le golf;
  • les classes d’exercice ou l’aérobie;
  • le ski alpin ou la planche à neige;
  • les quilles;
  • le baseball ou la balle molle;
  • le tennis;
  • les poids et haltères;
  • la pêche;
  • le volleyball;
  • le basketball;
  • le soccer;
  • toutes autres activités physiques de loisir.

Personne ayant un embonpoint

Personne ayant un indice de masse corporelle (IMC) se situant de 25 à moins de 30. L’IMC est calculé à partir d’informations autodéclarées. Les femmes enceintes sont exclues.

Personne ayant un sentiment d’appartenance à sa communauté locale

Personne qui a mentionné avoir un très fort ou plus ou moins fort sentiment d’appartenance à sa communauté locale en opposition à celle qui a mentionné avoir un très faible ou plus ou moins faible sentiment d’appartenance à sa communauté locale ou n’avoir aucune opinion.

Personne complètement empêchée de travailler par son état

Parmi les personnes inactives sans être à la retraite d’un emploi ou d’une entreprise, personnes qui considèrent qu’elles sont complètement empêchées de travailler à un emploi ou une entreprise en raison de leur état.

Personne connaissant la plupart ou de nombreux résidents du voisinage

Personne qui mentionne connaître la plupart des résidents de son voisinage ou de nombreux résidents de son voisinage en opposition à celle qui mentionne connaître quelques-uns ou aucun des résidents de son voisinage.

Personne considérant vivre au sein d’une communauté accueillante

Personne qui a mentionné considérer vivre, en général, dans une communauté accueillante.

Personne en emploi

Une personne en emploi est celle qui, durant la période de référence :

  • faisait un travail quelconque dans le cadre d’un emploi ou dans une entreprise, c’est-à-dire tout travail rémunéré accompli pour un employeur ou à son propre compte. Cela comprend aussi les personnes qui faisaient un travail familial non rémunéré, qui est défini comme un travail non rémunéré qui contribue directement à l’exploitation d’une ferme, d’une entreprise ou d’un cabinet de professionnels appartenant à un membre apparenté du ménage et exploité par lui;
  • avait un emploi, mais n’était pas au travail à cause d’une maladie ou d’une incapacité, pour obligations personnelles ou familiales, pour des vacances ou à la suite d’un conflit de travail. Cette catégorie n’inclut pas les personnes mises à pied ou entre deux emplois occasionnels, ni celles qui n’avaient pas d’emploi à ce moment-là (même si elles avaient un emploi devant commencer à une date ultérieure).

Personne étant obèse

Personne ayant un indice de masse corporelle (IMC) de 30 ou plus. L’IMC est calculé à partir d’informations autodéclarées. Les femmes enceintes sont exclues.

Personne habitant un endroit où les voisins s’entraident

Personne qui mentionne qu’elle habite à un endroit où les voisins s’entraident.

Personne inactive

Personne qui, durant la semaine précédant l’enquête (période de référence), n’était ni en emploi ni en chômage.
Cela englobe les personnes qui, durant la période de référence, étaient incapables de travailler ou n’étaient pas disponibles pour travailler. Cela comprend aussi les personnes qui étaient sans travail et qui n’avaient ni recherché activement du travail au cours des quatre dernières semaines se terminant avec la période de référence, ni un emploi devant commencer dans les quatre semaines après la période de référence.

Personne inquiète lorsqu’elle est seule à la maison en soirée ou la nuit

Personne qui se sent très ou plutôt inquiète face à la criminalité lorsqu’elle est seule chez elle en soirée ou la nuit.

Personne inquiète lorsqu’elle marche seule dans le voisinage lorsqu’il fait noir

Personne qui ne se sent pas du tout en sécurité ou pas très en sécurité face à la criminalité lorsqu’elle marche seule dans son voisinage lorsqu’il fait noir.

Personne percevant avoir vécu de la discrimination sur le marché du travail en raison de son état

Personne qui croit avoir connu, au cours des cinq dernières années, l’une ou l’autre des situations suivantes en raison de son état :

  • entrevue refusée;
  • emploi refusé;
  • promotion refusée.

Cette question s’adressait aux personnes qui étaient sur le marché du travail au cours des cinq dernières années.Il s’agit des personnes en emploi en 2012 et de celles (en chômage, inactives ou retraitées) ayant travaillé entre 2007 et 2012.

Personnes utilisatrices (services de transport adapté)

Personnes qui ont utilisé le transport adapté au moins une fois durant l’année.

Personne vivant dans un logement de taille insuffisante

Personne vivant dans un ménage habitant un logement de taille insuffisante selon la Norme nationale d’occupation. Un ménage est considéré comme vivant dans des locaux de taille insuffisante si le logement ne compte pas suffisamment de chambres à coucher, comme prescrit par la Norme nationale d’occupation.

Cette norme précise que « suffisamment de chambres » signifie une chambre par :

  • couple d’adultes;
  • parent seul;
  • personne seule de 18 ans et plus faisant partie du ménage;
  • couple d’enfants de même sexe âgés de moins de 18 ans; fille ou garçon additionnel dans la famille sauf s’il y a deux enfants de sexe opposé âgés de moins de cinq ans, qui peuvent alors partager la même chambre.

Un ménage composé d’une personne seule peut occuper un studio, c’est-à-dire un logement sans chambre distincte.La taille convenable du logement et la Norme nationale d’occupation sur laquelle elle se fonde ont été élaborées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement à l’issue de consultations menées auprès d’organismes provinciaux de l’habitation.

Personne vivant dans un logement en mauvais état

Personne vivant dans un logement nécessitant des réparations majeures (plomberie ou installation électrique défectueuse, réparations à la charpente des murs, planchers ou plafonds, etc.).

Cette notion ne comprend pas les rénovations ou ajouts souhaités.

Personne vivant dans un logement inabordable

Personne vivant dans un logement pour lequel 30 % ou plus du revenu total du ménage est consacré aux coûts d’habitation.

Les coûts d’habitation comprennent :

  • dans le cas des locataires : le loyer et les coûts d’électricité, du combustible, de l’approvisionnement en eau et des autres services municipaux;
  • dans le cas des propriétaires : les paiements hypothécaires (principal et intérêts), les impôts fonciers, les charges de copropriété, le cas échéant, et les coûts de l’électricité, du combustible, de l’approvisionnement en eau et des autres services municipaux.

Le revenu total du ménage correspond à la somme des revenus totaux de tous les membres du ménage. Le revenu total désigne le total du revenu provenant de toutes les sources, y compris un revenu d’emploi, un revenu provenant de programmes gouvernementaux, une pension, un revenu de placements ou tout autre revenu en espèces, avant impôt sur le revenu et les déductions, durant l’année civile 2010.

Personne vivant dans un logement inadéquat

Personne vivant dans un logement correspondant à au moins un de ces trois critères :

Personne vivant de la discrimination

Personne ayant mentionné avoir été victime de discrimination ou avoir été traitée injustement par d’autres personnes au cours des cinq dernières années.

Personne vivant de la discrimination ou traitée injustement par d’autres à cause d’une incapacité (physique ou mentale)

Personne avec incapacité ayant mentionné avoir été, au cours des cinq dernières années, victime de discrimination ou traitée injustement par d’autres personnes à cause d’une incapacité (physique ou mentale).

Personne vivant seule

Personne appartenant à un ménage composé d’une seule personne (à partir des données de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011).

Plus haut niveau de scolarité obtenu

Plus haut niveau de scolarité obtenu défini selon cinq catégories (à partir des données de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011):

  • sans diplôme d'études secondaires;
  • diplôme d'études secondaires;
  • certificat ou diplôme d'une école de métiers;
  • certificat ou diplôme d'études collégiales et;
  • certificat ou diplôme d'études universitaires.

Vers le haut

R

Reconnus handicapés selon la Loi

Élèves reconnus handicapés au sens de la Loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et socialeCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web., afin de leur permettre de fréquenter le système scolaire à l’âge de 4 ans ou lorsqu’ils ont de 18 à 21 ans (code 98).

Revenu personnel total

Revenu personnel total avant impôt pour l’année 2010 défini selon quatre tranches de revenu (à partir des données de l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011)

  • moins de 15 000 $;
  • 15 000 $ à 29 999 $;
  • 30 000 $ à 49 999 $;
  • 50 000 $ ou plus.

Vers le haut

S

Secteur d’activité

Secteur d’activité touché par la plainte pour discrimination ou harcèlement. Les secteurs d’activité sont les suivants :

  1. le travail;
  2. le logement;
  3. l’acte juridique ou les biens et services;
  4. l’accès aux transports et lieux publics;
  5. autres.

Sociétés de transport en commun du Québec

Les neuf sociétés de transport en commun du Québec sont :

  • le Réseau de transport de la Capitale;
  • le Réseau de transport de Longueuil;
  • la Société de transport de l’Outaouais;
  • la Société de transport de Laval;
  • la Société de transport de Lévis;
  • la Société de transport de Montréal;
  • la Société de transport de Saguenay;
  • la Société de transport de Sherbrooke;
  • la Société de transport de Trois-Rivières.

Celles-ci assurent à elles seules plus de 90 % des déplacements en transport en commun au Québec.

Sources de revenus (services de transport adapté)

Partenaires versant une contribution financière pour payer les dépenses liées aux déplacements des personnes handicapées (service régulier).

Ces sources sont :

  • ministère des Transports : subvention versée par le ministère conformément au Programme d’aide gouvernementale au transport adapté aux personnes handicapées, en lien avec les déplacements de l’année concernée;
  • usagers : portion des revenus provenant de la tarification des usagers du service régulier de transport adapté;
  • municipalités : contribution financière nette versée par les municipalités participant au service de transport adapté;
  • autres :
    • Autres services : revenus totaux provenant des autres services de transport (scolaire, nolisé, réseau de la santé, collectif en milieu rural, etc.);
    • Autres : revenus provenant d’autres sources que celles mentionnées précédemment.

Sous-secteur d’activité

Sous-secteur d’activité du secteur d’activité du travail touché par la plainte pour discrimination ou harcèlement. Les sous-secteurs d’activité sont les suivants :

  1. embauche;
  2. congédiement et mise à pied;
  3. conditions de travail;
  4. représailles;
  5. autres.

Vers le haut

T

Taille de l’entreprise

Nombre de personnes employées à l’endroit où travaille la personne. Quatre catégories de tailles d’entreprises sont présentes dans l’Enquête canadienne sur l’incapacité (ECI) de 2012 :

  • moins de 20 employés;
  • de 20 à 99 employés;
  • 100 à 500 employés;
  • plus de 500 employés.

Taux d’activité en 2011 (personnes en emploi ou en chômage)

Nombre de personnes actives (personnes en emploi ou en chômage) pendant la semaine du dimanche 1er mai au samedi 7 mai 2011, selon les concepts de 1971, exprimé en pourcentage de l’ensemble de la population de 15 à 64 ans (à partir des données de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011).

Taux d’activité en 2012 (personnes en emploi ou en chômage)

Nombre de personnes actives (personnes en emploi ou en chômage) pendant la période de référence exprimée en pourcentage de l’ensemble de la population de 15 à 64 ans.

Taux d’emploi en 2011

Nombre de personnes occupant un emploi pendant la semaine du dimanche 1er mai au samedi 7 mai 2011, selon les concepts de 1971, exprimé en pourcentage de la population de 15 à 64 ans (à partir des données de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011).

Taux d’emploi en 2012

Nombre de personnes occupant un emploi pendant la période de référence exprimée en pourcentage de la population de 15 à 64 ans.

Taux de chômage en 2011

Nombre de personnes en chômage pendant la semaine du dimanche 1er mai au samedi 7 mai 2011, selon les concepts de 1971, exprimé en pourcentage de la population active (personnes en emploi ou en chômage) de 15 à 64 ans (à partir des données de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011).

Taux de diplomation et de qualification par cohorte au secondaire

Le taux de diplomation et de qualification correspond à la proportion des élèves qui, avant l’âge de vingt ans, ont obtenu un premier diplôme ou une première qualification du secondaire sept ans après leur entrée au secondaire, soit à la formation générale des jeunes, soit à l’éducation des adultes, soit à la formation professionnelle.

Les diplômes admissibles aux fins du calcul du taux de diplomation sont les suivants :

  • diplôme d’études secondaires (DES);
  • diplôme d’études professionnelles (DEP);
  • attestation de spécialisation professionnelle (ASP);
  • attestation d’études professionnelles (AEP).

Les qualifications admissibles aux fins du calcul du taux de qualification sont les suivantes :

  • certificat de formation à un métier semispécialisé (CFMS);
  • certificat de formation préparatoire au travail (CFPT);
  • certificat de formation en entreprise et récupération (CFER);
  • certificat d’équivalence d’études secondaires (CEES);
  • certificat de formation en insertion socioprofessionnelle des adultes (CFISA);
  • insertion professionnelle et sociale des jeunes (ISPJ);
  • attestation de formation professionnelle (AFP);
  • attestation de compétences (ADC).

Il est possible d’analyser la répartition des diplômes et celle des qualifications dans le taux global.

Taux d’incapacité parmi les personnes de quinze ans et plus

Nombre de personnes ayant indiqué être « parfois », « souvent » ou « toujours » limitées dans leurs activités quotidiennes en raison d’une condition ou d’un problème de santé à long terme ainsi que de personnes ayant indiqué être « rarement » limitées, mais étant incapables d’effectuer certaines tâches ou pouvant seulement les accomplir avec beaucoup de difficulté, exprimé en pourcentage de la population totale de quinze ans et plus.

Type de classe ou d’école

Le type de classe ou d’école comprend les quatre catégories suivantes :

  • classe ordinaire;
  • classe spécialisée;
  • école spécialisée;
  • autres.

La classe ordinaire comprend :

  • les élèves en intégration à une classe ordinaire avec soutien à l’enseignant ou l’enseignante et à l’élève. L’élève est dans une classe ordinaire pour la quasitotalité du temps d’enseignement et reçoit des services à l’intérieur de sa classe. L’élève peut aussi être retiré de son groupe jusqu’à un maximum de trois heures par semaine pour recevoir seul ou en petit groupe des services d’une ou d’un spécialiste (par exemple : enseignante ou enseignant « en dénombrement flottant », orthophoniste, etc.);
  • les élèves en intégration à une classe ordinaire avec participation à une classe ressource ou avec soutien à l’élève. L’élève est dans une classe ordinaire et y reçoit des services éducatifs pour plus de la moitié du temps d’enseignement. Pour certaines activités (par exemple : l’enseignement des mathématiques ou de la langue d’enseignement), il est pendant plus de trois heures par semaine dans un groupe restreint.

La classe spécialisée comprend :

  • les élèves en classe spéciale homogène (qui regroupe des élèves d'une seule catégorie de handicap ou de difficulté);
  • les élèves en classe spéciale hétérogène (qui regroupe des élèves de plus d'une catégorie de handicap ou de difficulté).

L’école spécialisée comprend :

  • les élèves en scolarisation dans une école spéciale où plus de 50 % des élèves sont considérés comme des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage dans l'ordre d'enseignement des élèves en question. La désignation d’une école comme « école spéciale » doit être faite au regard de l’école et du bâtiment rattaché à cette école;
  • les élèves en scolarisation en centre d’accueil (centre de réadaptation) (c’est-à-dire dans un bâtiment qui relève d’un centre jeunesse), en centre hospitalier pour une raison autre qu'une incapacité physique temporaire de se rendre à l'école et à domicile pour une raison autre qu’une incapacité physique temporaire de se rendre à l’école. Les élèves scolarisés à domicile pendant l’année et de façon permanente seront dénombrés au regard de l’organisme (selon le bâtiment, pour le réseau public) auquel est rattaché le personnel enseignant de ces élèves (article 15.1 de la Loi sur l’instruction publique).

Type de déficiences (services de transport adapté)

Les données distinguent les six types de déficiences mutuellement exclusifs suivants :

  1. physique, la personne se déplace en fauteuil roulant;
  2. physique, la personne est capable de marcher (ambulatoire);
  3. intellectuelle;
  4. psychique;
  5. visuelle;
  6. autres.

En cas de déficiences multiples, seule la déficience principale qui a justifié l’admission au service de transport adapté est considérée.

Type d’établissement fréquenté

Type d’établissement fréquenté en date de l’enquête ou à quelque moment que ce soit depuis septembre 2011. Trois catégories sont utilisées :

  • école primaire, intermédiaire ou secondaire;
  • école de métiers, collège, cégep ou autre établissement non universitaire;
  • université.

Type de milieu de garde (services de garde éducatifs à l’enfance subventionnés)

Service de garde subventionné fréquenté par l’enfant. Comprend les trois types de milieu de garde suivants :

  • centre de la petite enfance;
  • service de garde en milieu familial reconnu par un bureau coordonnateur;
  • garderie subventionnée.

Un centre de la petite enfance est un organisme à but non lucratif ou une coopérative, dont le conseil d’administration est composé d’au moins sept membres et dont au moins les deux tiers des membres sont des parents usagers ou futurs usagers des services fournis par le centre de la petite enfance. Il offre dans ses installations des places à contribution réduite.

Un service de garde en milieu familial reconnu par un bureau coordonnateur est un service fourni par une personne dans une résidence privée, moyennant rémunération, reconnu par un bureau coordonnateur de la garde en milieu familial. Cette offre de services de garde éducatifs a un maximum de six enfants (en comptant ses propres enfants âgés de moins de neuf ans et les enfants âgés de moins de neuf ans qui habitent ordinairement avec elle et qui sont présents pendant la prestation des services), dont deux au plus peuvent avoir moins de dix-huit mois. Si elle est assistée d’un autre adulte, elle peut recevoir de sept à neuf enfants (en comptant leurs enfants âgés de moins de neuf ans et les enfants âgés de moins de neuf ans qui habitent ordinairement avec elle et qui sont présents pendant la prestation des services), dont quatre au plus peuvent avoir moins de dix-huit mois. La majorité des personnes reconnues offrent des places à contribution réduite.

Une garderie subventionnée est une entreprise à but lucratif qui fournit des services de garde dans une installation. Elle a l’obligation de former un comité de parents qui est consulté sur tous les aspects touchant la garde des enfants reçus à la garderie. Les garderies subventionnées ont conclu une entente avec le ministère de la Famille leur permettant d’offrir des places à contribution réduite.

Type de service de garde (services de garde en milieu scolaire dans le réseau de l’enseignement public)

Le type de service de garde (régulier, sporadique et surveillance du midi non régie) concerne uniquement les élèves de l'éducation préscolaire et de l'enseignement primaire qui fréquentent le réseau d'enseignement public.

Le type de service de garde est « régulier » si l'élève est gardé au moins deux périodes partielles ou complètes par jour, trois jours par semaine, dans un service de garde en milieu scolaire public.

Type de problème de santé chronique

Type de problème de santé chronique déclaré, pour les personnes ayant déclaré un problème de santé chronique.

Type d’incapacité (ECI 2012)

L’Enquête canadienne sur l’incapacité (ECI) de 2012 distingue les dix types d’incapacité non mutuellement exclusifs (c’est-à-dire qu’une personne peut présenter plus d’un type d’incapacité) suivants :

  1. vision;
  2. audition;
  3. mobilité;
  4. flexibilité;
  5. dextérité;
  6. douleur;
  7. apprentissage;
  8. développement;
  9. psychologique;
  10. mémoire.

Type d’incapacité (ESCC 2013-2014)

L’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de 2013-2014 distingue les huit types d’incapacité non mutuellement exclusifs (c’est-à-dire qu’une personne peut présenter plus d’un type d’incapacité) suivants :

  1. vision;
  2. ouïe;
  3. mobilité;
  4. dextérité;
  5. douleur;
  6. parole;
  7. émotion;
  8. cognition.

Type d’incapacité (ESG 2014)

L’Enquête sociale générale de 2014, cycle 28 : sécurité des Canadiens (victimisation) distingue les cinq types d’incapacité non mutuellement exclusifs (c’est-à-dire qu’une personne peut présenter plus d’un type d’incapacité) suivants :

  1. vision;
  2. audition;
  3. physique (c’est-à-dire mobilité, flexibilité, dextérité ou douleur);
  4. apprentissage;
  5. psychologique (c’est-à-dire émotionnel, psychologique ou de santé mentale).

Vers le haut

U

Utilisation d’aides techniques (audition, vision)

Utilisation d’aides techniques ou d’appareils spécialisés liés à certains types d’incapacité : l’audition et la vision (excluant les lunettes et les verres de contact).

Une personne peut utiliser plusieurs types d’aides techniques.

Utilisation d’aides techniques à la motricité

Utilisation d’aides techniques ou d’appareils spécialisés liée à certains types d’incapacité : la flexibilité, la dextérité et la motricité.
Une personne peut utiliser plusieurs types d’aides techniques.

Utilisation d’aménagements spéciaux du logement

Personne ayant une incapacité liée à la motricité, qui utilise, à cause de son état, des dispositifs spécialisés à l’intérieur de sa résidence ou encore pour y entrer ou en sortir, par exemple, des rampes d’accès, des appuis de salle de bain ou un ascenseur.

Utilisation d’un langage gestuel

Personne ayant une incapacité liée à l’audition et qui a indiqué utiliser un langage gestuel comme la langue des signes québécoise (LSQ), l’American Sign Language (ASL) ou un autre type de langage gestuel.

Utilisation régulière du transport adapté

Personne avec incapacité qui utilise régulièrement le service de transport adapté, tel que les autobus spéciaux, une fourgonnette ou un service adapté de taxi subventionné.

Vers le haut

 

Mise à jour : 3 septembre 2019

Office des personnes handicapées du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.