Besoin d'aide ? 1 800 567-1465
Aller au contenu Aller au menu principal Office des personnes handicapées du Québec.
Vous êtes ici :

Journée internationale des personnes handicapées, 3 décembre 2018.

Journée internationale des personnes handicapées

Le thème de la Journée internationale des personnes handicapées 2018 est :

« Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité ».

Pour en savoir plus, consultez le site Web de l’ONUCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web..

2018 : un thème axé sur le pouvoir d’agir des personnes handicapées dans leur communauté

Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée mondialement chaque année le 3 décembre. Cette journée thématique, qui a été instaurée par l’Organisation des Nations Unies (ONU), vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société ainsi qu’à sensibiliser la population à leur réalité.

Cette journée se déroule cette année sous le thème « Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité »[1]. Celui-ci rappelle l’importance d’accroître le pouvoir d’agir des personnes handicapées dans leur communauté pour qu’elles puissent pleinement participer à la vie en société, et ce, au même titre que la population en général. En effet, consulter et impliquer les personnes handicapées et leurs représentants avant même la conception, la planification et la mise en œuvre d'initiatives permet de prévenir d'éventuels obstacles à leur participation sociale.

Leur participation citoyenne est ainsi nécessaire en vue de mieux cibler les actions à prendre pour éliminer les obstacles que ces personnes sont susceptibles de rencontrer dans leur communauté, que ce soit pour avoir accès à des lieux publics, des activités récréatives ou à des services de proximité.

[1]    www.un.org/fr/events/disabilitiesday/

Vers le haut

Les plans d’action : une démarche de participation citoyenne

À ce sujet, la mise en place de plans d’action annuels à l’égard des personnes handicapées vise, entre autres, à s’engager dans cette démarche de consultation et de concertation auprès des principaux intéressés. Ces outils permettent de planifier et d’élaborer des actions concrètes dans le but de réduire les obstacles à leur participation sociale. Rappelons que l’article 61.1 de la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale oblige les ministères et organismes publics employant au moins 50 personnes et les municipalités locales comptant au moins 15 000 habitants à produire de tels plans d’action.

Vers le haut

La contribution des personnes handicapées : un élément à favoriser

Au-delà d’une obligation légale, les plans d’action annuels à l’égard des personnes handicapées représentent des opportunités intéressantes pour établir des discussions avec des personnes handicapées sur les obstacles qu’elles rencontrent quotidiennement dans leur communauté.

À cet effet, soulignons qu’une consultation auprès des personnes handicapées et des organisations issues du mouvement d’action communautaire autonome des personnes handicapées constitue une bonne pratique à mettre en place, non seulement en vue de l’élaboration, de la mise en place et des suivis liés à un tel plan d’action, mais également dans le cadre de la conception de toute initiative les concernant. La contribution des personnes handicapées constitue ainsi un avantage à ne pas négliger, ne serait-ce que par le savoir expérientiel qu’elles peuvent apporter à la réflexion.

À la recherche d’autres exemples de bonnes pratiques? N’hésitez pas à visiter notre section Web sur le sujet!

La consultation : un engagement inscrit au PEG 2015-2019

Dans le cadre du Plan 2015-2019 des engagements gouvernementaux visant à favoriser la mise en œuvre de la politique À part entière : pour un véritable exercice du droit à l’égalité (PEG 2015-2019), l’Office a pris l’engagement de favoriser la contribution du mouvement d’action communautaire autonome des personnes handicapées dans le suivi des plans d’action annuels à l’égard des personnes handicapées et dans l’élaboration de propositions de mesures (engagement #2).

Vers le haut

Des statistiques pour agir!

Aujourd'hui, la planète compte plus de 7 milliards d'habitants. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus d'un milliard de personnes, soit environ 15 % de la population mondiale, ont une incapacité et, de ce nombre, 80 % vivent dans des pays en développement.

À plus petite échelle, au Québec, 9,6 % de la population de 15 ans et plus a une incapacité, ce qui représente environ 616 740 personnes. Cela dit, le taux d’incapacité augmente considérablement avec l’âge. Il passe de 3,4 % chez les 15 à 34 ans à 32,9 % chez les 75 ans et plus. Considérant le vieillissement de la population, on peut prévoir que le taux d’incapacité est appelé à augmenter au Québec. Il est donc impératif de poursuivre les actions afin de bâtir une société toujours plus inclusive qui répondra aux besoins de toutes et de tous, et ce, tout au long de leur vie.

Pour plus de renseignements, visionnez également une infographie produite par l’Office sur la prévalence de l’incapacité au Québec.

Vers le haut

Service d’information statistiques

Pour ce faire, des statistiques, telles que celles citées plus haut tirées de l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012, sont essentielles. En effet, pour mettre en œuvre les changements vers une société plus inclusive, il faut bien connaître la situation des personnes handicapées, et cela est possible grâce à la collecte d’informations statistiques à leur sujet. Ces données permettent, entre autres, d’orienter et d’élaborer plus efficacement les travaux visant la réduction des obstacles à leur participation sociale. Rappelons d’ailleurs que la collecte et l’analyse de statistiques concernant la situation des personnes handicapées font l’objet d’un article de la Convention relative aux droits des personnes handicapées selon laquelle « les informations recueillies doivent être utilisées […] pour identifier et lever les obstacles que rencontrent les personnes handicapées dans l’exercice de leurs droits ».

Le Québec fait bonne figure à cet égard. Il importe de souligner que l’Office prépare et publie fréquemment des statistiques sur la participation sociale des personnes handicapées du Québec. Nous vous invitons à consulter à ce sujet la collection statistique de l’Office : Les personnes avec incapacité au Québec : une collection en 8 volumes d’un portrait fait à partir des données de l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Vers le haut

Des données utiles à l’action

Qui plus est, les données sont utiles pour bien apprécier l’état de la participation sociale des personnes handicapées et, le cas échéant, émettre des recommandations en vue de l’améliorer. C’est dans cette visée que l’Office a produit récemment des rapports d’évaluation de l’efficacité de la politique À part entière. Cette évaluation vise à juger dans quelle mesure, pendant ses cinq premières années de mise en œuvre (2009-2010 à 2014-2015), la politique À part entière a permis de réduire les obstacles à la participation sociale des personnes handicapées concernant la réponse complète à leurs besoins essentiels que sont les activités permettant de vivre à domicile, l’habitation, les communications et les déplacements.

Vers le haut

En bref

  • 7 milliards de personnes : population mondiale
  • 1 personne sur 7, soit plus d'un milliard de personnes dans le monde, a une incapacité
  • Plus de 100 millions de personnes handicapées sont des enfants
  • 80 % des personnes handicapées vivent dans un pays en développement
  • 50 % des personnes handicapées ne peuvent pas se payer des soins de santé
  • 160 pays, dont le Canada, ont signé la Convention relative aux droits des personnes handicapées

Vers le haut

Participez au changement!

La participation sociale des personnes handicapées vous tient aussi à cœur? Vous désirez faire votre part pour créer une société plus inclusive? La Journée internationale des personnes handicapées constitue une occasion privilégiée de participer au changement!

Comment? Une panoplie de possibilités s’offre à vous! Soyez des relayeurs d’information, encouragez la réflexion, prenez des initiatives, mais surtout, agissez!

Voici quelques idées :

  • Annoncez la Journée internationale dans votre site Web, dans votre intranet, dans votre bulletin d’information, sur votre page Facebook ou dans les autres outils de communication de votre lieu de travail. Vous pouvez utiliser les outils de communication spécialement préparés pour vous par l’Office;
  • Partagez votre plan d’action à l’égard des personnes handicapées et faites connaître les mesures réalisées;
  • Faites valoir vos bons coups en matière de réduction des obstacles à la participation sociale des personnes handicapées;
  • Invitez une personne handicapée à faire un témoignage;
  • Organisez un jeu-questionnaire mettant en vedette des statistiques ou des informations liées à la participation sociale des personnes handicapées;
  • Animez une discussion au sujet de ce qu’une école, un milieu de travail ou une municipalité inclusive représentent pour chacun et pour chacune;
  • Réfléchissez aux actions que vous pouvez poser dans votre communauté ou votre milieu pour réduire les obstacles à la participation sociale des personnes handicapées.

Vers le haut

Du matériel promotionnel spécialement préparé par l’Office

Égayez vos messages à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées. Choisissez un bandeau, un bouton Web ou un de nos visuels spécialement conçus pour les réseaux sociaux parmi les outils de communication mis à votre disposition!

Vers le haut

Une petite leçon d’histoire

C’est en 1992 que l’ONU a désigné le 3 décembre en tant que Journée internationale des personnes handicapées, alors que se terminait la Décennie des Nations Unies pour les personnes handicapées (1983-1992). Depuis, chaque année, des célébrations et des évènements sont tenus dans le monde entier afin de sensibiliser la population à la participation sociale des personnes handicapées.

Vers le haut

Une journée à célébrer, mais pourquoi?

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. C’est ce que déclare le premier article de la Déclaration universelle des droits de l’hommeCe contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.. Des mesures doivent donc être prises, partout dans le monde, afin de favoriser l’accès à l’emploi, à l’éducation, aux soins de santé et aux autres sphères de la vie en société pour les personnes handicapées. Plus encore, tous et toutes sont invités à agir contre les préjugés et la discrimination à leur égard.

C’est la société tout entière qui profite de la participation sociale des personnes handicapées!

Vers le haut

Pour en savoir plus

N’oubliez pas de visiter la page officielle de la Journée internationale des personnes handicapées 2018, dans le site Web de l’ONU. Elle vous apportera, entre autres, des renseignements supplémentaires sur le choix du thème de cette année et sur les différentes actions de l’ONU en matière de participation sociale des personnes handicapées.

Vers le haut

Mise à jour : 19 novembre 2018

Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.