Besoin d'aide ? 1 800 567-1465

Office des personnes handicapées du Québec

Transport et stationnement


Obstacle 1 : Certaines infrastructures de transport ne sont pas accessibles aux personnes handicapées

Ville Mesure

Mont-Saint-Hilaire

Sur recommandation de l’Institut Nazareth et Louis-Braille (INLB), surélever de quelques millimètres les accès universels au trottoir du Boulevard Honorius-Charbonneau afin qu’ils puissent être détectés par les personnes ayant une incapacité visuelle.

Saint-Constant

Effectuer des démarches auprès du MTQ pour apporter des améliorations aux trottoirs sur la rue Saint-Pierre et ajouter des pistes multifonctionnelles accessibles.

Dollard-des-Ormeaux

S’assurer que la Patrouille municipale porte une attention particulière lors de ses rondes au Centre civique afin qu’aucune voiture ne bloque l’accès au débarcadère et au passage piétonnier.

Côte-Saint-Luc

Réparer le disposi­tif sonore du pas­sage pour piétons intégré aux feux de circulation.

L’objectif ultime est d’en installer un par année jusqu’à ce que la totalité des intersections principales soit équipée du dispositif. De concert avec l’Association montréalaise pour les aveugles (MAB), incorporer des signaux sonores aux passages pour piétons en priorisant les intersections les plus fréquentées. (PA 2018, p. 22)

Matane Consulter les experts en matière d’accessibilité lors de la réalisation des travaux majeurs de réfection des rues. Plus précisément, demander au centre intégré de santé et de services sociaux de transmettre des recommandations afin de maximiser l’accessibilité et la sécurité de tous les piétons, incluant les personnes handicapées.
Vaudreuil-Dorion Ajouter des bancs dans les abribus qui n’en ont pas et installer des bandes réfléchissantes sur tous les abribus.

Obstacle 2 : La signalisation, le déneigement et l’entretien des infrastructures de transport peuvent nuire aux déplacements des personnes handicapées lorsqu’ils sont non conformes

Ville Mesure

Dollard-des-Ormeaux

Sensibiliser les employés affectés au déneigement aux difficultés auxquelles sont confrontées les personnes handicapées durant la saison hivernale.

Saint-Jean-sur-Richelieu

Élaborer un projet de règlementation pour l’aménagement des zones d’accès aux arrêts d’autobus, ainsi que les normes techniques et la signalisation conséquente.

Magog Améliorer l’entretien et le nettoyage des rues afin de faciliter le déplacement des personnes âgées ayant une incapacité liée à la mobilité.
Montréal Poursuivre la production d’outils pour mieux expliquer, lors des séances de formation des employés municipaux, le déneigement des trottoirs et débarcadères du domaine public.
Trois-Rivières Exercer un suivi en matière de déneigement des abords et des abribus à proximité des centres de grand achalandage comme les hôpitaux, les écoles et les centres de réadaptation.

Obstacle 3 : Il est difficile pour les personnes handicapées d’avoir accès à certaines destinations offertes par le réseau de transport en commun

Ville Mesure
Lévis Effectuer l’achat d’autobus de transport en commun à plancher surbaissé afin de faciliter le déplacement des personnes handicapées sur la rive nord.

Obstacle 4: La ville n’est pas conforme à l’article 67 de la Loi visant l’approbation, par le ministre des Transports d’un plan de développement en transport

Ville Mesure

Granby

Dans le cadre de la réalisation de mesures du plan de développement de l’accessibilité universelle en matière de transport en commun, rédiger une politique de traitement des plaintes et créer un formulaire sur le web pour recueillir les commentaires et les retours sur l’expérience

Baie-Comeau Élaborer et faire approuver par, le ministère des Transports, un plan de développement visant à assurer le transport en commun des personnes handicapées.
Saint-Jean-sur-Richelieu Arrimer le plan de développement visant à assurer le transport en commun des personnes handicapées avec le plan d’action annuel à l’égard des personnes handicapées afin d’avoir une continuité et une cohérence dans les actions et ainsi faciliter la participation sociale des personnes handicapées.
Sherbrooke Réaliser les interventions sous la responsabilité de la Ville dans le plan de développement pour l'accessibilité du réseau régulier de transport en commun pour les personnes handicapées de la Société de transport de Sherbrooke. Procéder, de façon continue, à l'analyse et au classement par priorité des interventions du plan de développement qui sont sous la responsabilité de la Ville.

Obstacle 5 : Des obstacles persistent au niveau de l’accès aux services de transport en commun pour les personnes handicapées

Ville Mesure

Sainte-Sophie

Chaque semaine, défrayer les coûts reliés au transport de 20 à 30 personnes une incapacité liée à la mobilité afin de les sortir de l’isolement et qu’elles puissent prendre part à des activités de loisirs sans contrainte de transport.

Saint-Jean-sur-Richelieu

Offrir gratuitement le transport collectif régulier aux personnes admises au transport adapté pendant la Semaine québécoise des personnes handicapées.

Deux-Montagnes Continuer de soutenir le Regroupement des usagers du transport adapté des Patriotes en offrant des contributions financières annuelles afin de les soutenir dans leurs initiatives en vue de rendre accessible le train de banlieue.
Saguenay Développer des guides d’usagers pour faciliter et augmenter l’utilisation du transport en commun et mettre en place divers projets permettant aux personnes handicapées d’utiliser et de comprendre le transport en commun, notamment en :
  • informant les voyageurs des trajets et du déroulement d’utilisation;
  • entretenant de bonnes relations entre les transporteurs et les utilisateurs;
  • facilitant la compréhension des infrastructures de transport en commun.
Saguenay Développer le projet pilote Bus et Compagnie qui vise à faciliter l’apprentissage du transport en commun, notamment en offrant un accompagnement personnalisé aux personnes handicapées utilisatrices du service.
Saint-Jean-sur-Richelieu Rencontrer les membres de la Table de concertation des associations de personnes handicapées en vue de les consulter sur l’étude visant à améliorer le réseau urbain de transport en commun régulier pour faire en sorte qu’il tienne compte des besoins des personnes handicapées.

Obstacle 6 : Les autobus et les autres équipements du réseau de transport ne sont pas accessibles ou sont insuffisants

Ville Mesure
Sainte-Julie Procéder à l'achat de deux autobus adaptés : l'un pour les circuits locaux et l'autre pour les circuits interurbains. Prévoir une clause à cet effet lors du renouvellement du contrat en transport collectif.
Shawinigan Poursuivre l’ajout des véhicules à plancher bas pour la flotte d’autobus de transport afin d’en permettre l’accès aux personnes ayant une incapacité liée à la mobilité.

Obstacle 7 : Les chauffeurs des autobus ne connaissent pas ou ne sont pas sensibilisés aux besoins des personnes handicapées

Ville Mesure
Saint-Jean-sur-Richelieu Organiser une formation portant sur la communication avec les personnes ayant une incapacité auditive pour les chauffeurs du transport en commun.

Obstacle 8 : La desserte du transport adapté est méconnue ou ne correspond pas toujours aux besoins des usagers

Ville Mesure

Alma

Proposer un service de taxibus comme alternative aux personnes qui ne peuvent conduire en raison de leur incapacité mais qui n’ont pas accès à un véhicule ou à un autre moyen de transport adapté.

Saint-Georges

Mettre en place un système de réservation en ligne de Taxibus (sur le web) ce qui peut être facilitant pour certaines personnes handicapées.

Rimouski Réaliser un projet pilote impliquant un groupe cible d'usagers afin de tester les réservations pour l’utilisation du transport adapté par courriel.
Rimouski Développer et diffuser un guide de l’usager pour l’utilisation du transport adapté.
Saint-Jean-sur-Richelieu Augmenter les plages horaires du transport adapté pour les personnes handicapées qui travaillent le soir et les dimanches.
Saint-Jérôme Maintenir un accès gratuit aux accompagnateurs des personnes handicapées qui utilisent le transport adapté.

Obstacle 9 : Les acteurs concernés par le projet-pilote du ministère des Transports portant sur les aides à la mobilité motorisées (AMM) sont peu sensibilisés ou formés

Ville Mesure
Drummondville Sensibiliser et former les acteurs concernés par les règles de conduite des AMM lorsqu’ils circulent sur la voie publique et dans les édifices et les lieux publics en posant les actions suivantes :
  • poursuivre et améliorer la campagne Priorité courtoisie en incluant les AMM;
  • faire la promotion de deux outils de sensibilisation lors des rassemblements publics, chez les fournisseurs et dans le réseau de la santé et des services sociaux;
  • relancer les résidences de personnes aînées afin d'offrir un renouvellement des formations au printemps;
  • faire paraître la capsule d’information dans le bulletin municipal;
  • suivre l’avancement des travaux du MTQ sur la circulation des AMM.
Sherbrooke Informer les personnes ayant une incapacité liée à la mobilité de l’entrée en vigueur le 1er juin 2015 du projet pilote sur les AMM.
Victoriaville Collaborer à l’organisation et à l’animation de rencontres d’information sur les déplacements sécuritaires des utilisateurs d’AMM, notamment par l’organisation d’une activité d’information pour les usagers d’AMM, impliquant les actions suivantes :
  • préparer une présentation PowerPoint sur les règles de circulation d’AMM;
  • animer une activité d’information, avec la collaboration de la Sureté du Québec et de la division de la Sécurité incendie;
  • inviter à l’activité deux détaillants pour la vérification mécanique;
  • distribuer des lumières de sécurité et des bandes réfléchissantes autocollantes;
  • organiser une entrevue avec les médias en faisant appel aux services de deux interprètes en langue des signes québécoise du Service régional d’interprétariat de l’Est du Québec inc.;
  • distribuer le document d’information du MTQ auprès des trois principaux vendeurs d’AMM sur le territoire;
  • distribuer sur le site Web de la Ville et dans les résidences pour aînés la carte détaillée des tronçons de circulation permis et interdits.

Obstacle 10 : Le nombre d’espaces de stationnements réservés aux personnes handicapées n’est pas suffisant

Ville

Mesure

Magog

Modifier le règlement de zonage municipal afin que celui-ci prévoie au-delà de deux fois plus d’espaces de stationnement pour personnes handicapées que le nombre requis par le Code national du bâtiment (3.8.2.2 p. 3-116) lorsqu’un parcours sans obstacles est exigé.

Alma

Appliquer en continu la norme 1 stationnement réservé aux personnes handicapées pour chaque tranche de 30 stationnements réguliers

Saint-Lambert

S’assurer de la disponibilité d’espaces réservés aux personnes handicapées lors d’événements spéciaux organisés par la municipalité.

Côte-Saint-Luc

Offrir et signaliser les espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées sur rue.

Obstacle 11 : L’emplacement des espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées n’est pas toujours adéquat ou est méconnu du public.

Ville

Mesure

Montréal

Offrir un stationnement réservé aux personnes handicapées devant un débarcadère ou devant le domicile des personnes de l’arrondissement sud-ouest de la Ville de Montréal qui en font la demande pour le transport adapté auprès des services de travaux publics de l’arrondissement. Les parents d’un enfant ayant une incapacité liée à la mobilité peuvent également en faire la demande. Par ailleurs, stationnement de Montréal propose une carte des stationnements réservés pour les personnes handicapées sur rue Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web. afin que les citoyens puissent les repérer plus facilement.

Laval

Indiquer l'emplacement des espaces de stationnement réservés lors d'activités majeures organisées par la municipalité à l’aide de panneaux produits à cet effet. Les documents promotionnels permettent d’informer la population sur l’accessibilité de ces événements.

Obstacle 12 : Peu de sensibilisation au sujet du respect des espaces de stationnement pour personnes handicapées

Ville

Mesure

Saint-Bruno-de-Montarville

Avec la collaboration de la Direction de l’urbanisme, s’assurer du respect de la règlementation concernant les stationnements réservés aux personnes handicapées en envoyant une lettre aux commerçants ne respectant pas la réglementation.

Candiac

Effectuer le suivi écrit des interventions passées de la Ville auprès des commerces et institutions qui sont toujours non conformes au règlement 5000 de zonage en ce qui a trait au nombre d’espaces de stationnement, à leurs dimensions et à leur identification par le panneau P-150.

Boisbriand

Mettre en place l’opération policière « civisme » visant le respect des aires de stationnement réservées tout au long de l’année avec une vigilance particulière durant la période des fêtes.

Joliette

Publier un feuillet à l’intention de la population pour les sensibiliser à l’utilisation des espaces de stationnement pour personnes handicapées.

Obstacle 13 : La signalisation et le marquage de la chaussée pour indiquer un espace de stationnement pour personnes handicapées ne sont parfois pas prévus.

Ville

Mesure

Kirkland

Ajouter l’exigence de bien indiquer les espaces réservés aux personnes handicapées au contrat annuel pour le marquage de la chaussée.

Mont-Royal

Installer en continu la signalisation pour permettre aux véhicules adaptés de stationner devant les maisons ainsi désignées.

Obstacle 14 : L’aménagement des espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées n’est pas toujours optimal en termes d’accessibilité et nécessite une meilleure planification

Ville

Mesure

Mascouche

Développer une fiche sommaire pour décrire la règlementation concernant les espaces de stationnement pour personnes handicapées en collaboration avec le service d’aménagement du territoire.

 Beaconsfield 

Prévoir la reconstruction et la mise aux normes du stationnement de la bibliothèque à son programme triennal des immobilisations.

 Longueuil

Modifier le règlement de zonage pour se doter d’une réglementation avant-gardiste en matière de stationnements accessibles. Celle-ci prévoit que toute case de stationnement doit être localisée près des issues accessibles telles qu’une rampe, un ascenseur ou un trottoir encavé; peinte en bleu et clairement identifiée par un pictogramme au sol; la largeur minimale de la case est de 5 mètres, dont 2,5 mètres pouvant être partagés avec une autre case de stationnement réservée; lorsqu’il y a un trottoir qui sépare la case et l’entrée du bâtiment, un bateau pavé ayant une pente maximale de 1 : 10 et comportant des côtés évasés doit être aménagé; une aire de manœuvre de 1,8 mètre de diamètre doit être laissée libre.

 

Mise à jour : 5 décembre 2019

Office des personnes handicapées du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2017 Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.